Luxe : Hermès et LVMH se font la guerre

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 5 septembre 2012 à 15h51

On a beau dire que le luxe français se porte et s'exporte bien, ses histoires de famille(s) pourraient donner des idées de scenarii aux papas de Largo Winch et d'Astérix. Hermès, dans lequel les actionnaires familiaux sont encore largement présents, puisque la société est gérée en commandite, leur permettant de conserver le contrôle, accuse son nouvel actionnaire de référence, le groupe de luxe LVMH, de "manipulation de cours, délit d'initié, complicité de délit d'initié". Une plainte a été déposée en ce sens pendant l'été, dans la plus grande discrétion.

Il faut dire que le groupe de Bernard Arnault était un peu entré au capital d'Hermés par effraction, ne se dévoilant qu'après avoir raflé plus de 15 % des parts, quand la loi l'obligeait en théorie à se dévoiler dès le cap des 5 % franchis. Mais une faille juridique a permis à LVMH d'attendre le plus tard possible, afin de ne pas affoler les cours à l'annonce de sa prise de participation. Aujourd'hui le groupe de luxe possède près de 23 % d'Hermès. Enervé par le comportement du management d'Hermès, LVMH a décidé hier d'attaquer le maroquinier et créateur de bijoux de dénonciation callomnieuse et concurrence déloyale. Rien que ça !

En guise de contre

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis