Valls 2: le changement du ministre de l’Economie aura-t-il des incidences sur les réformes de l’immobilier ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Ulrich Maurel Modifié le 28 août 2014 à 12h42

Nous craignons que, malgré un marché immobilier en déconfiture, la ministre du Logement se trouve face à une nouvelle politique de rigueur, avec la nomination d'Emmanuel Macron au ministère de l'Economie.

On a constaté que Monsieur le Premier Ministre, Manuel Valls, et Madame la Ministre du Logement Sylvia Pinel avaient commencé à prendre en compte la mesure des impacts économiques que le marché immobilier français faisait porter sur la croissance. Ces derniers mois, des annonces ont été faites concernant le prêt à Taux 0, une possible refonte du système de taxation des plus-values, des aménagements voire un abandon d'un certain nombre de mesures de la loi ALUR.

Nous souhaiterions que les premiers pas positifs faits par l'ancien Gouvernement Valls se traduisent par une politique ambitieuse, tant sur l'offre que sur la demande. En effet, seule une politique globale qui prendra en compte les attentes de l'ensemble des acteurs, à la fois acheteurs, vendeurs, investisseurs et institutionnels de l'immobilier permettra une relance durable.

Avec la nomination d'Emmanuel Macron comme nouveau ministre de l'Economie, nous nous inquiétons du maintien à l'ordre du jour des changements qui devaient accompagner plus de Français et, entre autre, les primo-accédants, dans leur rêve d'accession à la propriété. En effet, la rigueur au niveau national est à attendre.

Quid des nouvelles annonces qui devaient être faites en cette rentrée ? Nous attendons donc avec impatience que celles-ci soient dévoilées! Et que celles d'ores et déjà annoncées soient maintenues !

Le blocage du marché de l'immobilier français ne peut plus durer ! A quand un choc sur l'offre avec, par exemple, une réforme complète du système des plus-values, qui ne contribue qu'à l'immobilisme du marché alors qu'il a besoin de fluidité ? A quand des aides directes sur les primo-accédants pour qu'ils puissent acheter dans les zones où l'emploi est présent ? N'oublions pas également les investisseurs qui ont besoin de lisibilité et de confiance pour revenir sur le marché.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Fort d’une expérience de plusieurs années dans le milieu immobilier et bancaire, Ulrich Maurel crée Immoprêt en 2006 et ouvre la première agence à Dunkerque, puis la seconde à Valenciennes la même année. En misant sur la gratuité et la proximité, le concept rencontre un net succès et le réseau se développe pour atteindre plus de 60 agences à fin 2013. Animé de la conviction qu’il y a une place pour un acteur spécialisé dans le crédit immobilier, sa mission principale est d’accompagner l’acquéreur dans ses démarches, d’autant plus lors d’une première acquisition où l’on peut se poser de nombreuses questions.   

Laisser un commentaire

* Champs requis