Manif pour tous : Delanoë veut faire payer les organisateurs

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 16 janvier 2013 à 15h03

Ciel, mon gazon ! Suite à la Manif pour tous du dimanche 13 janvier dernier, le maire de Paris estime que la remise en état des pelouses du Champ-de-Mars lui coûtera 100 000 euros. Une facture qui pourrait bien se retrouver entre les mains des organisateurs, via le ministère de l'Intérieur. C'est en effet la préfecture de police de Paris qui a autorisé la manifestation.


On a la fibre écologique, à la mairie de Paris. Le service de presse de Bertrand Delanoë s'en explique en affirmant que la pelouse était en repos et que le piétinement des milliers (du million ?) de manifestants sur le gazon du Champ-de-Mars va les obliger à le laisser au repos deux à trois mois supplémentaire. Ce qui devrait priver les Parisiens de cet espace vert, au moins jusqu'à la fin du mois de mars prochain.

Côté organisateur, aucun commentaire. Et pourtant dimanche soir, une section de bénévoles a travaillé tard dans la nuit pour ratisser le Champ-de-Mars et démonter les écrans et la scène installée pour l'occasion. La mairie de Paris précise à ce sujet qu'effectivement la pelouse était vierge de tout détritus.

Habituellement la municipalité envoie la facture aux organisateurs d'évènements comme des meetings politiques, des concerts, ou lors du 14 juillet. A la mairie du VIIe arrondissement, cette déclaration coince un peu. "C'est la première fois que le maire de Paris fait savoir qu'il envoie une facture !" Il est vrai que venant du maire de Paris, cette annonce n'est pas totalement neutre. Un poids, deux mesures quand on se souvient de la manifestation de SOS Racisme du 14 juillet 2011, à qui la mairie de Paris avait alloué une subvention de 230 000 euros pour l'organisation d'un concert... sur les mêmes pelouses !

Dans le détail, un premier état des lieux dimanche soir a remarque qu'un piétinement important autour de la sono et de la tribune avait détérioré environ 3 600 m2 de gazon. Ces zones-là seront facturées en priorité. Viennent ensuite 23 000 m2 ayant subis des dégradations moins importantes, mises sur le compte des piétinements des manifestants. Reste que ce n'est pas une foule de 340 000 personnes qui aurait pu faire de tels dégâts (lire ici).

Pour Bernard Loing, le président de l'Association des Amis du Champ-de-Mars, les dégâts sont minimes par rapport au nombre de manifestants. Ce connaisseur de l'esplanade donne d'ailleurs l'exemple de la course de la Parisienne, en septembre dernier, qui avait fait bien plus de dégâts que la Manif pour tous. Et d'ajouter : "il est certain qu'ils étaient beaucoup plus nombreux que 340 000 puisque les gens ont défilé sur l'esplanade de 15 heures jusqu'à 21 heures !" La bataille des chiffres n'est donc pas terminée.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Manif pour tous : Delanoë veut faire payer les organisateurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis