Manuel Valls s’oppose à la mesure du revenu universel

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Audrey de Mallebac Modifié le 23 janvier 2017 à 19h50
Analysis 680572 12801
8 MILLIARDS €Une somme évoquée de 8 milliards d'euros pour cette mesure de revenu universel

Manuel Valls, l’ancien Premier Ministre, s’apprête à affronter Benoît Hamon, son seul rival, lors du second tour de la primaire de la gauche. Il estime que le revenu universel et la baisse du temps de travail ne sont pas des mesures souhaitables et réalisables.

Manuel Valls s’oppose à Benoît Hamon

Manuel Valls monte au créneau quelques heures après l’annonce des résultats. L’ancien Premier Ministre prend la seconde place sur l’échiquier politique socialiste avec 31,2 % des voix, juste derrière celles obtenues par Benoît Hamon. Manuel Valls propose, quant à lui, un revenu décent sous conditions de ressources et étendu à la tranche des jeunes entre18 et 25 ans.

Un revenu issu de « la fusion des 10 minima sociaux »

Ce revenu serait issu de « la fusion des 10 minima sociaux » et pourrait aller jusqu'à 800 euros par mois pour une personne seule. Coût de cette mesure annoncée en décembre : plus de 30 milliards d'euros puis mesure revue à la baisse, à la mi-janvier 2017, il évoque plutôt la somme de 8 milliards d'euros. Le temps de travail est aussi une mesure qui oppose les deux protagonistes.

« Le travail reste le meilleur moyen de l’émancipation, à condition que ce soit un travail rémunéré » a-t-il déclaré ce matin au micro de nos confrères de RTL.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Audrey de Mallebac est journaliste.