Les mariages sont en baisse, les séparations de biens augmentent

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Publié le 9 janvier 2014 à 14h39

De moins en moins de couples se marient en France, mais ils sont de plus en plus nombreux à opter pour le régime juridique de la séparation de biens. A cause, entre autres, de l'augmentation du nombre de divorces…

D'après une étude de l'Insee publiée ce jeudi, les jeunes mariés préfèrent, une fois passés devant le maire, ne pas mettre leurs biens en commun. L'institut national de la statistique voit à cela trois raisons principales, tendancielles. D'une part, la baisse du nombre de mariages, ensuite l'évolution du régime matrimonial et enfin l'augmentation du nombre de divorces.

Moins de mariages, plus de divorces

C'est un fait, de moins en moins de personnes se marient et de plus en plus de mariages terminent en divorce. Les Français étaient 90 % à être mariés en 1992. Or, en 2010, ils ne sont plus que 75 %. L'instabilité serait donc la caractéristique principale des couples de notre temps. Augmentation des PACS, peur de l'engagement, société qui encourage à l'individualisme, et parfois, à la consommation de masse, les raisons de cette baisse de mariages peuvent être nombreuses. Ainsi, en 2010, seulement 44 % des couples unis il y a 12 ans étaient encore mariés.

10 % des couples sont mariés sous le régime de la séparation de biens

Ce qui nous amène à l'augmentation du nombre de divorces. En France, près d'un couple sur deux se sépare aujourd'hui, et deux mariages sur trois finissent par un divorce à la clé. Ce qui expliquerait, encore une fois, l'engouement des mariés pour une séparation de biens, et un contrat de mariage. Car le régime matrimonial français n'est plus le même qu'il y a 20 ans, ou du moins, sa mise en pratique n'est plus pareille. Alors que 6,1 % des couples de 1992 étaient sous le régime de la séparation de biens, une séparation régie par un contrat de mariage, ce sont près de 10 % des couples mariés de 2010 qui ont choisi une telle organisation.

Les couples se marient de plus en plus tard

Enfin, l'allongement de la durée des études et l'introduction des femmes sur le marché du travail ne sont pas non plus étrangers à la banalisation des contrats de mariage et de la séparation des biens, d'après l'étude de l'Insee. Il est vrai qu'aujourd'hui les couples se marient plus tard. De plus, les deux conjoints travaillent désormais majoritairement tous les deux. Alors un mariage, peut être, mais à biens séparés !

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Les mariages sont en baisse, les séparations de biens augmentent»

Laisser un commentaire

* Champs requis