Martin Bouygues part en guerre contre Free et Xavier Niel

Par Olivier Sancerre Modifié le 19 décembre 2013 à 21h31

Les patrons des opérateurs et fournisseurs d'accès internet ont pris l'habitude, depuis quelques mois, de s'invectiver par médias interposés. Xavier Niel, de Free, a lancé la mode, reprise par Stéphane Richard, le PDG d'Orange, qui n'y est pas allé de main morte pour qualifier son concurrent trublion.

Bouygues place la bataille sur l'internet fixe

Martin Bouygues, patron du groupe du même nom, mène désormais l'offensive dans une interview pour le Figaro. Il compte battre Free sur le terrain de l'internet fixe, le métier « historique » du quatrième opérateur mobile, en promettant de faire faire « 150 euros d'économie par an aux abonnés du fixe qui choisiront » le service que Bouygues va déployer en 2014. « Qui dit mieux? Que Xavier Niel fasse la même chose s'il en est capable ! », fanfaronne le PDG.

Martin Bouygues revient surtout sur la téléphonie mobile et la 4G, « un vrai succès ». L'opérateur est en pointe dans ce domaine et se montre agressif : c'est le seul qui n'hésite pas à rendre coup pour coup à Free. La cap du premier million de clients sera atteint d'ici quelques jours, « ce qui rend Free nerveux. Xavier Niel a fait volte-face ». Le réseau de Free ne compte que 700 antennes, contre plus de 5 000 pour Bouygues.

Free a destabilisé le marché

Plus largement, le patron de Bouygues est revenu sur l'impact de l'arrivée de Free dans la téléphonie, qui a « destabilisé le marché, provoqué une crise profonde et détruit des milliers d'emplois directs et indirects ». Une crise due à des marges « inférieures à 20% », tandis que celles de Free dans le fixe est de 40%. « Je constate simplement qu'entre 2010 et 2013, la fortune de Xavier Niel évaluée par Challenges est passée de 3 à 6 milliards d'euros (…) De qui se moque-t-on ? » La guerre des mots se poursuit…

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Laisser un commentaire

* Champs requis