Masque obligatoire dans les lieux publics : oui, mais pas de suite

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 15 juillet 2020 à 6h40
Gel Masques Encadrement 2021 2
95 CENTIMES €Le prix des masques jetables est plafonné à 95 centimes d'euro pièce.

En France, durant les vacances d’été, il y a les juillettistes et les aoûtiens. En 2020, il y aura les masqués et les non-masqués. Car le gouvernement veut rendre obligatoire le port du masque dans les lieux publics clos… mais pas tout de suite. Explications…

Le masque sera obligatoire dans les lieux publics clos

C’est Emmanuel Macron, lors de son intervention du 14 juillet 2020, qui l’a dit : « je souhaite que, dans les prochaines semaines, on rende obligatoire le masque dans tous les lieux publics clos. » L’objectif ? Eviter que la deuxième vague arrive en France alors que l’épidémie de Covid-19 s’accélère dans le monde. On compte, au 15 juillet 2020, 13,3 millions de cas confirmés et 578.000 décès. La France, elle, a passé le seuil des 30.000 décès. Et l’Oms tire la sonnette d’alarme sur le relâchement des populations depuis plusieurs semaines.

Cet été 2020, donc, le port du masque dans les « lieux publics clos », dont la définition reste à établir, sera obligatoire en France. Mais l'obligation n’entre pas en vigueur tout de suite, contrairement à ce qu’on pourrait penser. Seulement… aux alentours du 1er août 2020.

Le masque pour les aoûtiens, pas pour les juillettistes

Ce seront donc les aoûtiens qui devront passer des vacances masquées, alors que les juillettistes pourront faire fi du masque. Interrogé par FranceInfo sur ce délai, Olivier Véran, ministre de la Santé, explique que le problème viendrait de la logistique. Mardi 14 juillet 2020, en déplacement à l’hôpital Henri-Modor de Créteil, il a déclaré : « Il y a tout le travail de logistique. D'où viennent les masques ? Comment s'assurer que les Français en disposent ? Nous devons pouvoir répondre à ces questions et donc cela nécessite d'avoir quelques jours. »

Une explication qui paraît un peu étonnante pour toutes celles et ceux qui font leurs courses quotidiennement : des masques sont en vente dans quasiment toutes les grandes surfaces de France et dans toutes les pharmacies. Certains restaurants les proposent ou les vendent à leurs clients pour, malgré tout, pouvoir les servir tout en respectant les gestes barrière.

Quoiqu’il en soit, il va donc falloir s’y faire : en août 2020, le masque sera obligatoire. Que les vacanciers préparent leurs stocks… ou ils risquent d’avoir de mauvaises surprises !

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Masque obligatoire dans les lieux publics : oui, mais pas de suite»

Laisser un commentaire

* Champs requis