A quoi ressembleront les métiers technologiques de demain ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Euan Davis Publié le 12 février 2020 à 16h05
Blockchain Entreprises Technologie Augmentation Chiffre Affaires
22%22% des Français ont changé de métier entre 2013 et 2018.

Alors que l’on parle régulièrement de pénuries de talents sur des métiers déjà existants, les futures générations d’étudiants pourraient de leur côté être confrontées à un nouveau défi, celui de se préparer à exercer des métiers qui n’existent pas encore.

Dans un rapport publié par le Center for the Future of Work, Cognizant identifie 21 métiers (tels que prévisionniste de cyber-catastrophes, auditeur de biais algorithmiques et gestionnaire de salles d’arcade RV) susceptibles d’apparaître au cours des dix prochaines années. Ces métiers devraient ouvrir de nouvelles perspectives aux étudiants qui réfléchissent à la meilleure voie à suivre pour préparer leur avenir.

Si la nature du travail est en pleine mutation du fait de l’automatisation et de l’intelligence artificielle (IA), le rapport souligne néanmoins que les emplois ne disparaissent pas pour autant et que l’avenir professionnel des jeunes générations est loin d’être sombre. Pour réussir, il est essentiel d’envisager les applications innovantes de la technologie et l’intérêt qu’elles présentent.

Une pénurie de compétences

Selon les Nations Unies, les jeunes âgés de 15 à 24 ans ont actuellement trois fois plus de risque de se retrouver au chômage que les autres catégories d’âge, et qu’ils sont également « constamment confrontés à une plus faible qualité de l’emploi et à des inégalités de plus en plus importantes sur le marché du travail. Leur transition des études à l’emploi est devenue incertaine ». Résoudre un problème aussi complexe est une tâche difficile qu'il convient de saisir à bras le corps.

La France est actuellement confrontée à une pénurie de compétences dans le domaine des STEAM (sciences, technologie, ingénierie, arts et mathématiques). Ce décalage commence très tôt en raison d’un manque d’approches immersives censées offrir aux jeunes l’expérience pratique nécessaire pour les attirer, les informer et les motiver à mener des carrières en lien avec les STEAM.

Il est indispensable de prendre conscience de la façon dont la technologie transforme réellement notre façon de travailler. A ce titre, nous devons préparer chaque jour nos enfants à développer les compétences nécessaires pour s'épanouir dans un avenir fortement axé sur la technologie.

Des dispositifs d’accompagnement disponibles

Le système éducatif a un rôle considérable à jouer. Ainsi, le gouvernement français a annoncé en octobre le lancement d’un plan national pour avoir une meilleure représentativité des femmes dans la science, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques, en vue de diversifier et améliorer les compétences numériques du pays.

Des organismes à but non lucratif contribuent également au programme de développement des compétences des jeunes. Parmi eux, notons par exemple l’Association Européenne de l’Education (AEDE) en France, qui est membre de EU-STEM Coalition, dont l'objectif est de développer les filières STEAM et de favoriser la coopération entre les domaines de l'éducation, de l'industrie et des institutions gouvernementales .

Pour autant, le gouvernement et le monde de l’éducation ne sont pas les seuls acteurs concernés ; les entreprises et les organisations ont également un rôle essentiel à jouer dans le développement des talents de demain.

Elles peuvent notamment accompagner les élèves, dès le plus jeune âge, et leur faire connaître les métiers de demain. A titre d’exemple, depuis 11 ans, l’entreprise Cisco organise chaque année l’évènement Connected Girls, une journée visant à sensibiliser les jeunes femmes dès la troisième aux thématiques scientifiques et numériques, et leur présenter des perspectives d’avenir.

Un contact humain

Mais bien que les étudiants d’aujourd’hui doivent posséder des compétences numériques extrêmement recherchées que sont les STEAM, ils doivent aussi acquérir des compétences commerciales plus générales, doublées d'une empathie humaine poussée, qui distinguent l'Homme de la machine. Les technologies numériques transforment les différents métiers, mais il n'en demeure pas moins que les machines auront toujours besoin de l’Homme. Les compétences de ce dernier sont en effet indispensables pour encourager l’innovation, l’expérimentation et la collaboration créative.

Préparer l’avenir technologique tous ensemble

Les jeunes doivent être invités à envisager une carrière dans les technologies en suscitant leur intérêt et leur confiance, plutôt qu’en les poussant à maîtriser des rudiments de mathématiques et de sciences. Il est important de travailler chaque jour avec des étudiants et des jeunes diplômés afin d'attiser leur créativité, d'encourager leur raisonnement critique et de promouvoir la collaboration. Ils possèderont ainsi les compétences dont ils auront besoin pour progresser dans leur parcours professionnel.

La technologie est déjà omniprésente, mais des efforts concertés doivent être déployés à tous les niveaux pour encourager la nouvelle génération à découvrir les technologies, à les appliquer, à poursuivre leur développement et à faire preuve dans ce domaine d'une capacité d'innovation.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

European Lead pour le Center for the Future of Work de Cognizant

Aucun commentaire à «A quoi ressembleront les métiers technologiques de demain ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis