L’euro est trop fort ? La preuve par McDonald’s

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Modifié le 7 février 2013 à 9h54

Bon le foot étant le sport favori des français, je ne résiste pas à l’envie de vous parler de la rencontre de ce soir au SDF… pas le sans domicile fixe, çà il y en a plein depuis des années que l’on aurait pu loger très facilement dans des bungalows à moins de 15 000 euros ou encore dans les maisons vides qui occupent une bonne partie de nos vieux villages désertés… non, je pensais au match France Allemagne au Stade de France.

Ce que j’aime bien les jours de match c’est qu’au troquet du coin avec mes copains de comptoir on peut faire de l’économie de comptoir justement. On prépare le match et le lendemain on le rejoue devant notre petit noir (pour la police de la pensée je parle de ma tasse de café qui est noire). On peut lire l’équipe gratuitement et terminer par le Parisien (qu’il vaut mieux avoir en journal qu’en vrai selon le slogan !). Bref, toujours un bon moment. Alors aujourd’hui nous n’avons pas sacrifié à la tradition. Nous avons pris les paris pour savoir qui paierait la tournée de demain… (en général c’est moi qui perd) et je vais vous expliquer pourquoi.

Si les allemands veulent faire plaisir aux français alors que Merkel vient de tacler Hollande sur l’euro fort l’équipe d’Allemagne perdra. Si les français sont motivés et veulent venger l’affront de 1940 alors la France gagnera… cela dit cela fait bien longtemps que je n’ai pas vu nos joueurs de l’équipe nationale motivés…. Dans tous les cas on peut penser que ce match amical et symbolique se terminera par un match nul 0 à 0 ou 1 partout ce qui permettra aux susceptibilités nationales d’être épargnées. Donc j’ai parié le 1 partout… voilà maintenant je suis à peu près aussi bon en pronostics sportifs que sur les gaz du type hélium et hydrogène (pour ceux qui ont suivi l’épisode d’avant)…

Bref ce match finalement illustre les rivalités franco-allemandes. Justement à propos de l’euro fort, pomme de discorde, c’est le Parisien (mon journal de comptoir que j’aime beaucoup) qui nous a fait une véritable étude économique à base d’indice Big Mac. Je ne sais pas si vous êtes au courant mais Mac Do a lancé les menus doublés… 1 menu avec 2 Big Mac… un régal… (J’adore le fast food pour le plus grand plaisir de mes petits monstres) bref,

L’euro est trop fort ? La preuve par McDo

The Economist publie chaque année depuis 1986 l’indice Big Mac qui compare le coût de production et le prix de vente d’un produit identique à travers le monde entier et fabriqué localement… le Big Mac qui est le sandwich le plus vendu par Mac Donald. Ainsi on apprend qu’un big mac coute 1,23 € en Inde, 6,69 € au Venezuela, 4,37 $ aux Etats-Unis, 2,57 $ en Chine, contre 3,59 € dans la zone euro en moyenne… ce qui est vrai puisqu’au Mac Do près de chez moi le cours du Big Mac s’établit à très exactement 3,60… on peut donc dire que la France se situe pile dans la moyenne de la zone euro… normal pour un pays de plus en plus moyen…

De mauvaises langues pensent donc que la monnaie chinoise est sous-évaluée de 41 %…

Lire la suite

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «L’euro est trop fort ? La preuve par McDonald’s»

Laisser un commentaire

* Champs requis