Pour Muriel Pénicaud, le chômage va continuer à baisser

Par Olivier Sancerre Modifié le 9 septembre 2019 à 13h58
Chomage Baisse Penicaud 2
7%L'objectif fixé par Emmanuel Macron pour le taux de chômage en 2022 est de 7%.

Le chômage va continuer à baisser en France dans les prochains mois, a assuré Muriel Pénicaud, la ministre du Travail. Qui craint néanmoins les retombées des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis.

Au deuxième trimestre, la France a retrouvé le niveau de chômage du début de l'année 2009, c'est à dire 8,5% de la population active. Le taux de chômage a reculé de 0,6 point en un an. Et cette tendance à la baisse ne devrait pas faiblir, selon Muriel Pénicaud. « Le train de la croissance est là, le train de l'emploi est là », a expliqué la ministre du Travail devant les caméras de BFM TV. Et ce même si la croissance sera relativement modeste cette année : les entreprises n'auraient « plus peur » d'embaucher grâce aux réformes mises en place par le gouvernement, assure-t-elle.

Réformes gouvernementales

Parmi les mesures qui, selon la ministre, permettent aux chômage de décroître : la réforme de l'apprentissage et les nouvelles règles de l'assurance chômage (qui entreront en vigueur le 1er novembre). Par ailleurs, « l'investissement est très important en ce moment, c'est créateur d'emplois ». Si la tendance reste la même, l'objectif fixé par Emmanuel Macron — 7% de chômage d'ici la fin du quinquennat, en 2022 — pourrait être atteint, explique Muriel Pénicaud.

Craintes sur les tensions commerciales

Mais cet objectif reste soumis au bon vouloir d'un environnement international difficile. « La tendance va continuer sauf s'il y avait un changement de la donne économique mondiale qui abîmerait notre croissance », explique la ministre, qui cite la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. La France est moins exposée que d'autres pays européens aux aléas des variations des échanges commerciaux, mais « on a quand même une petite inquiétude sur les tensions commerciales », a-t-elle reconnu.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Pour Muriel Pénicaud, le chômage va continuer à baisser»

Laisser un commentaire

* Champs requis