Mutuelle d’entreprise obligatoire : qu’est-ce que ça va changer ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Modifié le 31 août 2015 à 12h09
Mutuelle Entreprise Interim Complementaire Sante
50%L'entreprise va payer 50% de la nouvelle mutuelle d'entreprise obligatoire.

L'ANI, ou Accord National Interprofessionnel, de 2013 instaure quelque chose qui va changer la vie d'un bon nombre de Français : la mutuelle d'entreprise obligatoire. Plus clairement : toute entreprise devra proposer à ses salariés une mutuelle et qui couvrira une partie de leur frais de santé. Forcément les gagnants seront les salariés puisque ces mutuelles sont moins chères, en général, pour les mêmes prestations.

La mutuelle d'entreprise obligatoire dès le 1er janvier 2016

Dans le cadre de l'ANI cette nouvelle mutuelle d'entreprise devra être disponible pour tous les salariés dès le 1er janvier 2016. Les entreprises sont toutefois en bonne voie puisque cela fait quasiment deux ans qu'elles savent qu'elles devront la prendre. Du coup elles ont normalement eu le temps de négocier avec les divers assureurs comme la MAAF. Mais si ce n'est pas le cas, pas de soucis, il y a encore le temps.

Au 1er janvier 2016, toutefois, les salariés se verront contraints d'accepter cette mutuelle... quelle que soit leur situation et même s'ils ont déjà une mutuelle d'entreprise de leur côté. Ils peuvent alors décider de résilier leur mutuelle propre ou de payer les deux... les frais de la seconde étant partagés à parts égales entre employés et employeurs.

Car oui : l'entreprise prend en charge 50% de cette nouvelle mutuelle pour chef d'entreprise obligatoire ce qui rend les coûts, au final, moins élevés.

Panier minimum ou couverture plus efficace ?

La question reste de savoir quelle mutuelle d'entreprise prendre et surtout quelles prestations y intégrer. Car si l'ANI a prévu un panier de prestations minimum et que ce panier donne lieu à des mutuelles très peu chères, les salariés risquent de ne pas être très contents.

Le mieux reste donc de faire la part des choses et de bien vérifier les besoins de ses équipes : une équipe jeune n'aura en effet pas les mêmes nécessités de couverture qu'une équipe de séniors. Mais ça va de soi.