Netflix en France : ça ne risque pas d'arriver de si tôt !

Au premier trimestre aux États-Unis, Netflix a capté 89% du marché de
la VoD par abonnement.

Netflix ne risque pas d'arriver en France de si tôt. Le service de vidéo à la demande (VoD) est très populaire là où il est disponible, car pour moins de 10$ par mois, il permet de profiter d'un catalogue de films et de séries TV autant qu'on le souhaite.

 

Mais les téléspectateurs français n'en profiteront pas. Le géant américain de la VoD assure « n'avoir actuellement aucun projet de lancement en France »… Même si l'arrivée « probable » de Netflix dans l'Hexagone a été annoncée par le rapport de la mission Lescure, mais « pas avant 2014 ». Ces rumeurs proviennent surtout de sources franco-françaises, qui agitent l'épouvantail Netflix pour verrouiller le marché local, corseté par des régulations favorisant en particulier un acteur : Canal+. La plupart des « bruits de couloir » proviennent en effet de la chaîne cryptée.

Canal+ à la manoeuvre contre Netflix ?

En octobre 2012, le directeur général adjoint de Canal, Maxime Saada, avait lors d'une audience au Conseil d'État, pronostiqué le lancement de Netflix en France pour début 2013. En 2012, le directeur général Rodolphe Belmer, annonçait lui aussi le débarquement de l'Américain sur les petits écrans connectés français, sur la base d'une interview au Figaro de Ted Sarandos, directeur des contenus de Netflix. Seul hic : ce dernier n'y annonçait rien de tel.

France : une VoD sacrifiée sur l'autel de la chronologie des médias

Le service de VoD base une partie de l'attractivité de son offre sur les films récents, de moins de trois ans. Or, en France, les films qui peuvent être diffusés en VoD sont vieux de 3 ans et plus, chronologie des médias oblige. Une chronologie qui tourne autour des intérêts de Canal+, principal financier du cinéma français… « En France, pour l'instant, le marché est un peu trop régulé », indiquait Sarandos. Une régulation qui permet à l'exception culturelle de prospérer, mais qui ne profite pas aux téléspectateurs adeptes de la vidéo à la demande. Les offres VoD de type Netflix en France sont reconnues pour leur qualité médiocre en terme de catalogue disponible.

 


A découvrir