5,5 millions de fonctionnaires, et moi et moi et moi ?

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 24 avril 2014 à 11h52

Il y aurait donc 5,5 millions de fonctionnaires en France. Je dis "aurait", car figurez-vous que l'on n'est pas sur du nombre, à quelques dizaines de milliers près. Et d'ailleurs, ce nombre de 5,5 millions, publié par l'INSEE mercredi 23 avril 2014, c'est celui du nombre de fonctionnaires en France en... 2012. Pour connaître le nombre de fonctionnaires en France en 2013, il faudra attendre avril 2015. Scoop : je suis en mesure de vous annoncer qu'il y en aura encore plus. A la louche, au moins 50 000, à 10 000 près.

C'est sans conteste le mal français. La France compte 90 fonctionnaires pour 1000 habitants, quand l'Allemagne, dont nul ne conteste plus la performance de son modèle économique et politique, n'en compte "que" 50 pour 1000. Depuis vingt ans que je suis journaliste, j'entends dire qu'il est impossible de dégraisser le mamouth (la fonction publique au sens large, et non pas la seule Education Nationale qui emploie 1,16 million de personnes en France, plus que les chemins de fer chinois). Pourquoi ? Parce qu'en France, un Français sur trois est fonctionnaire, marié à un ou une fonctionnaire, fils de fonctionnaire, frère de fonctionnaire, père de fonctionnaire. Résultat, lorsque l'on parle de supprimer des postes ici ou là, tout le monde est d'accord, pourvu que cela touche le voisin. A la louche, 20 millions de Français dépendent directement ou indirectement de l'argent public, non pas des allocations, mais bien des traitements versés aux fonctionnaires.

Dans l'affaire, l'Etat se prétend vertueux. En vingt ans, le nombre de fonctionnaires d'Etat n'a progressé "que" de 400 000, quand les fonctions publiques territoriales et hospitalières gonflaient d'un million. Mais il y a un truc : L'Etat s'est délesté ces dernières années de nombreuses missions de service public (qui pourraient très bien ne pas être opérées par l'Etat et privatisées d'ailleurs).

Lire la suite sur Yahoo! Finances

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016. Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time.  En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007. Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an. En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier.  Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018.   Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Aucun commentaire à «5,5 millions de fonctionnaires, et moi et moi et moi ?»

Laisser un commentaire

* Champs requis