EXCLUSIF - Ohm Energie : 500 euros de dépôt de garantie ou la clôture du contrat

58 %
La production d'électricité française le 3 août 2022 était à 58%
d'origine nucléaire.

EXCLUSIF - Les fournisseurs d’énergie prennent les devants, en France, face au possible risque d’impayés liés aux augmentations de leurs tarifs. Selon nos informations, Ohm Energie, petit fournisseur, aurait déclenché la clause du contrat concernant le dépôt de garantie. Une clause qui risque de causer des problèmes aux ménages car la somme demandée est importante… et la menace est celle d’une clôture du contrat.

Ohm Energie demande en plein été 500 euros de dépôt de garantie

La rédaction d’EconomieMatin a pu obtenir un mail envoyé par Ohm Energie à certains de ses clients, et notamment aux clients ayant opté pour une offre groupée de chez Selectra attribuée un peu plus tôt en 2022. L’énergéticien s’inquiète que ses clients ne puissent pas payer leurs futures factures et déclenche donc « l’article 6 des conditions générales de vente ».

Le mail, envoyé le 5 août 2022, demande donc aux clients de payer «  un dépôt de garantie de 500€ pour maintenir votre contrat ». Les clients ont d’ailleurs un délai pour accepter cette demande : « 10 jours à compter de la réception de cet email ». Et ce alors que le mois d’août bas son plein et que les Français sont en vacances.

Or, la somme est conséquente : elle représenterait près de 10 mois de mensualités, selon le contrat de notre source. Et pour certains ménages, débourser 500 euros ainsi est totalement impossible, surtout à quelques semaines seulement de la rentrée scolaire.

Selectra réagit, mais qu’en sera-t-il des autres fournisseurs ?

Selectra, à l’origine de l’achat groupé ciblé par Ohm Energie, a rapidement réagi à cette demande de l’énergéticien. Le comparateur, dans un mail que nous avons pu consulter, précise que « Si vous n’acceptez pas, Ohm Energie se réserve le droit de résilier votre contrat dans les 20 jours suivants ».

Les clients concernés par cette demande sont invités à « ne pas résilier » leur contrat chez Ohm Energie, ce qui risque de conduire à une coupure d’électricité. Ils sont invités à changer de fournisseur face à cette demande. « Si cette initiative semble bien légale, elle reste un imprévu exceptionnel préjudiciable au consommateur car elle implique une avance de trésorerie », souligne Selectra dans son courrier.

La question qui se pose est celle de savoir si d’autres énergéticiens vont tenter de demander la même chose à leurs clients. Si le dépôt de garantie vise à éviter les impayés, il risque de conduire à de nombreux problèmes pour les ménages et leur budget.

Interrogé par la rédaction, Xavier Pinon, cofondateur de Selectra, analyse la situation et appelle à la vigilance de la part des consommateurs. "La crise des marchés de l'énergie a atteint cet été des niveaux insoutenables, avec, par exemple, des prix du gaz atteignant 10 à 20 fois ce qu'ils étaient il y a quelques mois. En cause en particulier : la réduction des livraisons de gaz russe d'une part, et l'indisponibilité très forte du parc nucléaire d'EDF. Si le débat public parle de cette crise, les consommateurs ont été très protégés par le gel tarifaire mis en place par le gouvernement. C'est donc chez les fournisseurs d'énergie que la panique règne dans toute l'Europe, voire au-delà, avec une multiplication des faillites (ou des sauvetages gouvernementaux), des prix brutalement revus à la hausse pour les consommateurs, une course à se défaire des clients plutôt qu'à en gagner à l'approche d'un hiver qui pourrait être fatal aux fournisseurs qui ne prendraient pas leurs précautions.

Voyant de l'intérieur ces événements exceptionnels, nous ne pouvons que comprendre les décisions de nos fournisseurs d'énergie partenaires. Notre rôle dans ce contexte n'est donc pas de condamner les pratiques de tel ou tel fournisseur, puisque nous n'avons pas cette compétence. Notre rôle est de communiquer proactivement les bons conseils à nos clients lorsque nous sommes tenus informés d'une mesure qui les affecte (comme une hausse de prix ou une demande d'un dépôt de garantie). Il faut être vigilant car les fournisseurs n'indiquent pas toujours de quel pourcentage ils augmentent leur prix, se contentant parfois de signaler une augmentation et d'envoyer une nouvelle grille tarifaire, ce qui n'attire pas toujours l'attention."

Ohm Energie épinglée pour une hausse des tarifs en septembre 2022

La demande d’Ohm Energie est d’autant plus étonnante que le fournisseur a été épinglé par certains clients pour ses nouveaux tarifs en vigueur dès le 1er septembre 2022 (pour les contrats non bloqués bien évidemment). « Le tarif du Kwh a plus que doublé » souligne sur Twitter @yann120.

Une telle hausse, qui s’explique notamment par l’augmentation de l’énergie sur les marchés de gros, pourrait-elle être à l’origine de l’inquiétude de l’énergéticien concernant les impayés à venir ?


A découvrir