Face au variant Omicron, les Français veulent des masques FFP2

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 5 janvier 2022 à 12h23
Serveur Apparence Europeenne Dans Masque Medical Sert Du Cafe Au Lait 109285 5732
0,10 EUROLe prix d'un masque chirurgical en France est d'environ 10 centimes d'euro pièce.

Il aurait été au centre d’informations contradictoires, d’une pénurie et même de la question de la réindustrialisation de la France : le masque. Devenu une habitude pour des millions de Français, car obligatoire dans les espaces clos et, avec le variant Omicron, même dans certains centres-villes, le masque de protection est partout. Mais preuve qu’Omicron inquiète, les Français veulent encore plus se protéger.

Omicron fait exploser les ventes des masques FFP2

La tendance est encore légère, mais elle est réelle selon les informations du Parisien : les Français veulent de plus en plus des masques de type FFP2. Ces masques en forme de « bec de canard » sont plus filtrants et plus protecteurs que les masques FFP1 ou « chirurgicaux ». Leurs ventes sont en forte hausse : selon les informations du Parisien, l’enseigne Carrefour prévoit une multiplication par 6 de la demande entre début décembre 2021 et mi-janvier 2022.

La demande reste faible : avec une prévision de 600.000 masques vendus du lundi 3 au dimanche 9 janvier 2022, explique Yannick André, chef de catégorie bricolage et électricité chez Carrefour, l’enseigne est loin d’écouler autant de FFP2 que de FFP1. De ces derniers, les ventes se chiffrent à plus de 5 millions d’unités par semaine.

Plus chers… mais plus protecteurs

La seule différence entre début décembre 2021 et début janvier 2022 ? La présence du variant Omicron, qui est considéré comme beaucoup plus contagieux (sans être plus dangereux) que le variant Delta. Omicron est même devenu majoritaire en France la dernière semaine de décembre 2021 et conduit à des records de contaminations quotidiennes : plus de 250.000.

Pour mieux se protéger, les Français semblent donc avoir décidé de laisser de côté le masque FFP1 pour adopter le FFP2 qui protège mieux : outre être plus filtrant, il englobe la bouche et le nez en intégralité. Mais cette surprotection a un prix : Carrefour annonce 5,99 euros la boîte de 25 masques FFP2, contre 4,90 euros la boîte de 50 masques FFP1.

Un budget masques qui serait alors doublé… ce qui ne manquera pas d’avoir un effet négatif sur les autres dépenses du ménage.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Face au variant Omicron, les Français veulent des masques FFP2»

Laisser un commentaire

* Champs requis