Options binaires : il y a les partenaires agréés… et les autres

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Modifié le 5 décembre 2013 à 8h30

Si les Français boudent la Bourse, (2,2 millions de porteurs ont vendu l'ensemble de leurs actions depuis le début de la crise, en 2008), ils sont, toutes proportions gardées bien entendu, de plus en plus nombreux à vouloir tenter de jouer avec les options binaires.

Options binaires, Kesako ? C'est tout simplement un pari sur l'avenir d'un produit financier, comme par exemple le cours d'une monnaie ou encore le cours de l'or ou le cours de l'action d'une société bien en vue. Les amateurs de binaires ont ainsi beaucoup joué ces derniers temps avec l'action GOOG, afin de profiter de la hausse extraordinaire de l'action Google. Ainsi, si vous avez du flair ou des tuyaux (attention au délit d'initié !), et pensez que l'or va par exemple grimper dans les prochains jours, vous pouvez prendre une option binaire sur le cours que vous pensez voir atteint par l'or auprès de brokers régulés en option binaire et contrôlés donc par l'autorité des Marchés Financiers. A contrario, une liste noire noire des brokers sans agréments et donc interdits d'exercice est réguliérement tenue à jour sur le site de l'Autorité des Marchés Financiers. Il existe des variantes : on peut fixer un cours, d'ailleurs, à la hausse comme à la baisse, à une date précise, ou encore pendant une période donnée, option appelée "one touch". Autre option, celle qui consiste à définir une zone de cloture, par exemple un cours situé entre 90 et 110. Si à la date prévue, le produit sur lequel l'option a été placée se trouve dans cette zone, vous avez remporté votre contrat, sinon...

Sinon quoi ? Jouer avec les binaires semble en effet simple, mais pour quelles perspectives de gains ? Contrairement aux actions, où "tant qu'on n'a pas vendu, on n'a pas perdu", avec les binaires, c'est tout ou rien. Si vous avez misé 100 euros sur une option binaire et que vous réussissez votre contrat, vous récupérerez votre mise, les 100 euros, plus un montant déterminé à l'avance, la "prime". En revanche, si le contrat ne se réalise pas, vous aurez tout perdu.

Une fois que l'on est averti des risques, et que l'on a décidé de passer par un broker comme Zone Options reconnu et agréé en France, il n'y a plus qu'à être surinformé sur les produits sur lesquels ont veut prendre des options binaires, afin de prendre les bonnes décisions. Tout en étant pragmatique : ceux qui conçoivent les contrats ont les mêmes informations que vous, et construisent bien évidemment des contrats audacieux, avec de belles perspectives de primes à la clef, mais dont les chances de se réaliser sont mécaniquement.. limitées !

Article partenaire