Les réserves d’or allemandes de Paris rapatriées

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Charles Sannat Modifié le 16 janvier 2013 à 17h06

Un peu d’histoire

Historiquement les réserves d’or allemandes ne sont pas arrivées en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis par hasard. A l’issue de la deuxième guerre mondiale, les Allemands ont été officieusement « spoliés » de leurs réserves d’or au profit des Alliés. Afin de ne pas recommencer les mêmes erreurs que celles commises lors du traité de Versailles à la fin de la première guerre mondiale, les Allemands sont toujours restés officiellement propriétaires de cet or.

Il faut dire que la tombée rapide du rideau de fer, la proximité des forces du pacte de Varsovie et le fait que Berlin était enclavé dans la partie Est rendaient impossible, ou en tout cas très dangereux, pour l’Allemagne de conserver ses réserves d’or sur son propre sol alors que la menace d’une invasion soviétique était réelle. Bref pendant des décennies cela a arrangé tout le monde et puis le Mark était une bonne monnaie. Une monnaie forte.

Beaucoup d’économie

Comme vous l’aurez deviné, les choses ont beaucoup changée. L’Empire Soviétique n’est plus qu’un chapitre dans les livres d’histoires des jeunes générations, et le Mark, cette excellente monnaie sur laquelle l’Allemagne a fondé son essor économique et sa reconstruction après-guerre, a été remplacé par l’Euro depuis maintenant plus de 10 ans. Or l’Euro, qui est avant tout une construction politique, n’est pas une « bonne » monnaie, en tout cas pas aussi bonne que le Mark.

L’endettement des Etats est désormais hors de contrôle. La croissance patine en raison essentiellement de la double pression des progrès technologique d’un côté et de la mondialisation et de ses cortèges de délocalisations de l’autre. La démographie est calamiteuse et le choc des retraites commence à se ressentir. Bref, l’ensemble des indicateurs a viré au rouge depuis 2007, et se profile une immense crise monétaire, car en économie les grands déséquilibres trouvent toujours leur résolution dans une crise monétaire.

Se préparer à la crise monétaire qui vient

Nombreux sont ceux à expliquer que l’or est une relique barbare et qu’il ne sert à rien, qu’il ne rapporte rien. Néanmoins, à moins d’être sourd et aveugle, ceux-là même qui vous déconseillent l’or sont actuellement en train de développer des stratégies très complexes autours du métal jaune, avec un seul objectif en tête en accumuler le maximum sans que cela se voit et sans faire monter les cours. Les banques centrales qui ont leur or délocalisé chez d’autres le rapatrient… c’est un mouvement mondial, Venezuela, Allemagne, etc. Mais l’or ne sert à rien.

Les banques centrales qui n’ont pas « assez » d’or en réserve font tout pour augmenter au plus vite leurs réserves… c’est un mouvement mondial, Chine, Russie, Brésil, etc. Mais l’or ne sert à rien. En Europe et aux Etats-Unis, partout, dans chaque ville de chaque Etat, des sociétés de rachats d’or, souvent basées dans un paradis fiscal qui s’appelle l’Ile de Man, se chargent de siphonner les réserves d’or et les débris d’or des populations. Ces débris, achetés une misère, sont refondus sous forme de lingots et viennent remplir les coffres de la banque centrale américaine… Mais l’or ne sert à rien.

L’inéluctable refonte du Système Monétaire International (SMI)

Personne ne veut le voir car les implications sont immenses, les perspectives inquiétante car l’inconnu depuis la nuit des temps effraie les hommes. Nous vivons sur un système monétaire international hérité de la fin des accords de Bretton Woods. Ce système qui croule sous les dettes, l’émission de monnaie illimitée, touche à sa fin dans un contexte géopolitique qui a vu le passage d’un monde bi-polaire, à un monde multipolaire avec l’émergence de grandes puissances qui souhaitent rentrer dans le « concert des nations ». A un moment ou un autre, le SMI va évoluer très fortement et refléter d’une part la nouvelle puissance des pays émergents comme la Chine, et d’autre part la perte de confiance généralisée qui se matérialisera tôt ou tard sur les monnaies actuelles.

Ce jour-là, tout le monde se souviendra de l’étalon-or. Vous assistez aux premières grandes manœuvres visibles. Cela veut dire que ce moment approche… mais rassurez-vous, l’or ne sert à rien, cependant vous feriez mieux d’en avoir quand même un peu !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «Les réserves d’or allemandes de Paris rapatriées»

Laisser un commentaire

* Champs requis