Un père de famille autorisé à payer la pension alimentaire en pizzas

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 30 mai 2016 à 8h31
Pizza Pension Alimentaire Decision Justice Italie
400 EUROSNicola Toso devait payer 400 euros de pension alimentaire par mois.

En cas de divorce, tout le monde le sait, l'un des deux conjoints peut être amené à devoir payer une pension alimentaire pour l'autre, surtout si le couple a eu des enfants : un versement en argent liquide censé garantir un bon niveau de vie. Toutefois, en Italie, les choses semblent pouvoir être un peu différentes.

400 euros par mois : trop pour Nicola Toso

Nicola Toso a divorcé de sa femme Nicoletta Zuin, avec laquelle il a eu une fille, en 2002. Dans le cadre de ce divorce, le juge a décidé d'une pension alimentaire de 400 euros par mois pour Mme Zuin et sa fille, que M. Toso devait payer. Malheureusement, à cause de la crise et les problèmes économiques en Italie, cette somme était trop élevée.

PEndant 6 ans, tout se passe bien mais en 2008 la situation change : impossible pour l'homme de payer cash son ex-femme entre la crise économique, son nouveau mariage et ses trois enfants nés de celui-ci. Il a donc utilisé, pour payer son dû, ce qu'il savait faire de mieux : des pizzas. Nicola Toso tient une pizzeria à Padoue, dans le nord du pays, et il a proposé gratuitement des pizzas pour son ex-femme et sa fille... en guise d e pension alimentaire, faute de mieux.

L'ex-femme porte plainte... et est déboutée

Entre 2008 et 2010 le petit deal semblait bien fonctionner mais en 2010 Mme Zuin dépose une plainte et réclame les sommes impayées... notamment car M. Toso a été contraint de fermer sa pizzeria qui a fait faillite. Un argument qui a été bien utilisé par son avocate pour prouver les difficultés financières de l'homme.

La juge Chiara Bitozzi a estimé que l'homme n'avait pas failli à son devoir puisqu'il a payé en nature. De fait, la juge l'a autorisé, rétrospectivement, à payer sa pension alimentaire en pizzas durant deux ans.

Fin mot de l'histoire : après la plainte déposée par Mme Zuin à l'encontre de son ex-mari, la relation mère-fille s'est détériorée rapidement. En 2011, l'adolescente âgée de 13 ans a décidé de retourner vivre avec son père et depuis lors c'est Mme Zuin qui doit payer une pension alimentaire de 300 euros par mois.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis