On vous cache que les pénuries seront durables parce que les usines chinoises sont à l’arrêt !!

Par Charles Sannat Publié le 30 septembre 2021 à 9h28
Papier Toilette Penurie 2
0,5%La pénurie de semi-conducteurs a coûté, à l'Allemagne au premier trimestre 2021, 0,5% de son PIB.

OPINION

Soit vous ne mettez jamais les pieds dans un magasin, grand comme petit, soit vous voyez qu’il y a des pénuries de tout, mais pas en même temps.

Certains fournisseurs en ont.

D’autres n’en ont pas.

Ils en auront demain.

Les premiers n’en auront plus.

Parfois la pénurie est électronique.

Parfois elle est plastique.

Pénuries hétérogènes !

Tout le monde voit bien qu’il manque des choses, il y a tout le temps des manquants, mais il ne semble y avoir aucune logique apparente à ces pénuries.

Pourquoi tout d’un coup cela revient, avant de repartir ?

Et puis le Covid, certes, mais cela fait bien longtemps qu’ils ne toussent plus beaucoup en Chine.

Et puis, les containers ils ont bon dos, de même que le prix du fret maritime.

En réalité il ne semble pas y avoir d’explication.

La raison que l’on vous cache, les usines chinoises sont à l’arrêt !

Pourtant l’explication est très simple.

Si vous n’avez plus de bidules à acheter, c’est parce que les usines à bidules sont à l’arrêt.

Comme nous avons délocalisé toutes nos usines à bidules en Chine, si nous manquons de bidules c’est parce que la Chine ne nous en envoie plus et ne nous approvisionne plus en bidules.

Si la Chine ne nous envoie plus de bidules c’est parce que ses usines de bidules sont à l’arrêt.

Toutes.

Par roulement.

Pourquoi ?

Parce que les Chinois coupent les usines qui produisent l’électricité, les centrales à charbon.

Donc il n’y a plus assez d’électricité pour alimenter les ménages et les entreprises.

Donc, l’Etat chinois demande aux entreprises de bidules de cesser de fabriquer leurs bidules parfois un jour, parfois deux ou trois par semaine.

Cela fait beaucoup de bidules en moins à vous exporter.

Du coup, nous vivons des pénuries de bidules.

Vous allez me dire mais pourquoi ne fabriquent-ils pas plus d’électricité…

Je vous répondrai que vous vivez l’histoire.

Vous vivez un moment historique.

Celui où l’on passe de l’énergie abondante et pas chère à celui de l’énergie chère et rationnée parce que nous n’en avons plus suffisamment, et que si nous en voulions plus, il faudrait polluer beaucoup plus. En réalité, nous manquons d’énergie.

Je sais.

On m’expliquera que toutes les réserves sont au plus haut.

Les réserves de gaz sont immenses.

Les réserves de pétrole colossales et on en découvre encore tous les jours, pensez donc, la pénurie est impossible.

Certes.

Mais deux remarques.

La première c’est que ceux qui disent cela pensent que ceux qui donnent les chiffres de réserve disent la vérité, et je peux vous affirmer que rien n’est moins sûr.

La seconde c’est qu’ils peuvent bien me dire qu’il n’y a pas de problème de réserves et de ressources si cela les chantent, mais, les faits sont têtus. Il y a des pénuries partout dans le monde parce que les usines sont à l’arrêt, et qu’elles sont à l’arrêt parce qu’il manque de l’électricité.

Oui mais comment pouvez-vous dire ça ?

Oui, je l’ai eu.

Un email d’un camarade lecteur habitué. « Charles, vous dites que les usines sont à l’arrêt en Chine, mais BFM n’en parle pas, alors c’est quoi vos preuves ».

La question est bonne.

Si BFM et TF1 n’en parlent pas, pourquoi je vous dirais la vérité ?

Simplement parce que je vais lire, fouiller, et surtout suivre la presse étrangère. Je lis énormément chaque jour (et chaque nuit).

En réalité tout se trouve dans la presse internationale asiatique. C’est très simple en réalité, et si vous utilisez le mot anglais « shortage » qui veut dire pénurie en anglais vous trouverez tout plein de choses, qui seraient même à la portée de journalistes de TF1 ou de BFM.

La question est donc à ce niveau, pourquoi ne veulent-ils pas en parler, puisque je sais, vous savez, et nous savons tous qu’ils savent ?

Globalement pour la même raison qu’il fallait vous dire en février et mars 2020 que le coronavirus n’arriverait jamais chez nous et que même qu’on était super prêt, prêt genre comme des scouts !

Et la raison ultime, c’est la peur de nos peurs.

Ils ont peur que nous ayons tellement peur que l’on se ruerait tous sur les rouleaux de papiers culs !

Les médias ne sont pas là pour vous informer.

Ils sont là pour aider le système à rester stable et les gens calmes.

Ce n’est pas du tout le même objectif.

Pour en revenir à nos pénuries, cela ne va pas s’arranger.

Vous rentrez de plein pieds dans le nouveau monde, celui d’après.

Il ne sera pas agréable.

Je vous en dis beaucoup plus, et tout ce que je ne peux pas vous dire publiquement, ici dans la lettre Stratégie du mois de Septembre qui arrive d’ici quelques heures en téléchargement dans vos espaces lecteurs. Pour vous abonner, c’est ici!

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT est diplômé de l'Ecole Supérieure du Commerce Extérieur et du Centre d'Etudes Diplomatiques et Stratégiques. Il commence sa carrière en 1997 dans le secteur des nouvelles technologies comme consultant puis Manager au sein du Groupe Altran - Pôle Technologies de l’Information-(secteur banque/assurance). Il rejoint en 2006 BNP Paribas comme chargé d'affaires et intègre la Direction de la Recherche Economique d'AuCoffre.com en 2011. Il rédige quotidiennement Insolentiae, son nouveau blog disponible à l'adresse http://insolentiae.com Il enseigne l'économie dans plusieurs écoles de commerce parisiennes et écrit régulièrement des articles sur l'actualité économique.

Aucun commentaire à «On vous cache que les pénuries seront durables parce que les usines chinoises sont à l’arrêt !!»

Laisser un commentaire

* Champs requis