Pokémon Go, quelle politique de protection des données et de la vie privée

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par RSE Magazine Publié le 24 août 2016 à 10h01
Pokemon Go Donnees Personnelles Securite Cnil
7 MILLIARDS $La capitalisation de Nintendo a augmenté de 7 milliards de dollars en deux jours après la sortie de Pokemon Go

Sans que des éléments précis permettent d’accuser Niantic, la société qui édite le jeu Pokémon Go, de mauvaises pratiques, tous les ingrédients sont présents pour attiser le soupçon. Alors que l’utilisation des données par ce jeu gratuit pose des questions, le passé du patron de Niantic, impliqué dans un scandale lié à la vie privée lorsqu’il était chez Google, alarme.

Dans la plupart des pays occidentaux Pokémon Go est le jeu le plus téléchargé. Il est gratuit, demande des informations sur la localisation des utilisateurs, les poussent à se rendre à des endroits physiques et va bientôt demander un accès au carnet d’adresses. Autant d’éléments qui justifient que l’on s’interroge sur la politique de la société éditrice, Niantic.

La question la plus fondamentale est celle que s’est tout de suite posée la CNIL sur le business plan de la société. L’organisme français de surveillance et de contrôle de l’informatique et des libertés a en effet publié très vite après la sortie du jeu un communiqué invitant à se méfier d’un jeu gratuit qui risque d’utiliser les données récoltées pour être rentable.

Lire la suite sur RSE Magazine

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Le site http://www.rse-magazine.com a pour objet de fournir une information concernant l’ensemble des activités de la société.

Laisser un commentaire

* Champs requis