Certains pays verront leur population divisée par deux d’ici 2100

Par Anton Kunin Modifié le 15 juillet 2020 à 10h04
Afrique Population
48%D'ici 2100, la population chinoise devrait chuter de 48%.

23 pays, dont l’Espagne, le Portugal, l’Ukraine, le Japon, la Corée du Sud et la Thaïlande, verront leur population divisée par deux d’ici 2100, et 34 autres pays verront leur population se réduire d’au moins 25%, apprend-on d’une étude publiée dans The Lancet et financée par la Fondation Bill et Melinda Gates.

La population mondiale devrait atteindre un pic en 2065

Si, au cours de l’histoire, la population mondiale n’a fait que croître, au cours du 21e siècle la tendance devrait s’inverser. Selon une étude réalisée par l’Institute for Health Metrics and Evaluation de l’Université de Washington et publiée dans la revue The Lancet, la population mondiale devrait atteindre un pic à 9,7 milliards d’ici 2064, avant de descendre à 8,8 milliards d’ici la fin du siècle.

Selon cette étude, le pays actuellement le plus proche d’atteindre un pic est l'Italie : sa population devrait culminer à 61 millions (contre 60,3 millions aujourd’hui) avant d’entamer une décrue pour tomber à 28 millions d’ici 2100. La population du Japon a déjà atteint son pic de 128 millions en 2017 et devrait baisser à 53 millions d’ici la fin du siècle. Quant aux pays les plus peuplés, d’ici 2010 la Chine devrait compter 732 millions de personnes (contre 1,39 milliard actuellement) et l’Inde 1,09 milliard (contre 1,35 milliard actuellement). À l’inverse de la tendance générale, la population américaine devrait au contraire croître pour atteindre 336 millions (contre 328 millions actuellement).

La baisse de la population mondiale, un désastre pour les budgets des gouvernements

Selon les auteurs de l’étude, cette diminution prévue de la population mondiale est liée à la chute du taux de fertilité dans la plupart des pays du monde. Cette tendance est déjà à l’œuvre, principalement à cause de l’allongement des études des femmes et un meilleur accès à la contraception. En moyenne mondiale, en 2017 le taux de fertilité s’établit à 2,4 (soit 2,4 enfants par femme en moyenne) et devrait baisser à 1,7 d’ici 2100.

Ces informations ont de quoi inquiéter. Car une fois que la population d’un pays atteint son pic, s’opère un phénomène de non-renouvellement. La part des personnes âgées dans la société augmente, ce qui se traduit par une pression toujours plus forte sur les systèmes de retraite. Et dans les pays n’ayant pas de taxation du patrimoine (de type ISF), les finances publiques subissent un fardeau d’autant plus lourd que les personnes âgées paient peu d'impôts : ils ont généralement des revenus peu élevés (et paient donc peu d’impôt sur le revenu) et consomment peu (et paient donc moins de TVA).

Aucun commentaire à «Certains pays verront leur population divisée par deux d’ici 2100»

Laisser un commentaire

* Champs requis