Fausse bonne nouvelle : le pouvoir d’achat des Français s’est amélioré en 2013

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 31 mars 2014 à 14h10

Il ne faut pas s’y méprendre. Parmi les chiffres publiés par l’Insee ce lundi 31 mars, il y a de bonnes choses, de mauvaises choses, et de fausses bonnes nouvelles. Le pouvoir d’achat en fait partie. Alors qu’il s’est amélioré en début d’année, il s’est fortement détérioré par la suite.

Attention aux effets d’annonce !

Un pouvoir d'achat meilleur en 2013 qu'en 2012

Oui le pouvoir d’achat est meilleur en 2013 qu’il ne l’était en 2012 (-0,9 %). Il ne faut pas se réjouir cependant. En effet, le pouvoir d’achat affiche une progression de 0,3 % sur l’ensemble de l’année 2013. Mais à y regarder de plus près, trimestre par trimestre, c’est plutôt une détérioration que l’on retiendrait.

Les Français inquiets pour leur consommation dans les prochains mois

Au premier trimestre, le pouvoir d’achat des Français, a, il est vrai, considérablement augmenté, avec une progression de 1 %. Mais cette progression tend ensuite à baisser en intensité avec 0,5 % au deuxième trimestre, et 0,2 % au troisième et quatrième trimestre. Pas de quoi sauter au plafond donc. Et de quoi largement expliquer leurs inquiétudes : 57 % des Français estiment aujourd’hui que leur pouvoir d’achat va encore diminuer dans les prochains mois.

La fiscalité du gouvernement a plombé le pouvoir d'achat

Dans les faits, ce sont les impôts sur le revenu et la fiscalité du patrimoine qui ont plombé le pouvoir d’achat des Français, pour l’Insee. Et cela alors même que la masse salariale accélère, tout comme les prestations sociales, qui évoluent favorablement selon les différents trimestres de l’année passée. Un autre indicateur, assez fiable en la matière, réside au niveau de l’épargne, et particulièrement au niveau du Livret A.

Les Français ont puisé dans leur épargne pour consommer

Ainsi le taux d’épargne est passé de 15,7 % fin 2012 à 15,2 % fin 2013. Ce qui indique très clairement que pour se maintenir un pouvoir d’achat conséquent, les Français ont puisé dans leur épargne, et ce notamment en fin d’année. Autant de facteurs qui ne sont pas très encourageants pour les mois à venir.

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Aucun commentaire à «Fausse bonne nouvelle : le pouvoir d’achat des Français s’est amélioré en 2013»

Laisser un commentaire

* Champs requis