Les investisseurs du Qatar vont devenir les seuls et uniques propriétaires du Printemps à Paris

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Modifié le 28 mars 2013 à 6h07

Paris aussi va avoir son Printemps arabe, comme le titrait avec humour le quotidien 20 Minutes. C'est désormais –officieusement- confirmé : les Qataris vont bel et bien racheter la chaîne de grands magasins Le Printemps. D'après Le Figaro, le deal devrait être signé d'ici le mois de juillet. Au grand dam du principal concurrent, les Galeries Lafayette, qui voulait s'associer au projet de rachat !

Actuellement, le Printemps appartient à Rreef, filiale de la Deutsche Bank (à 70%) et à un groupe italien, Borletti (à 30%). Le premier voulait vendre ses parts, pas le deuxième. Mais il faut croire que les Qataris ont su le convaincre ! Après avoir racheté notamment le groupe Harrods il y a trois ans et étant intéressé par le rachat du groupe britannique Marks and Spencer pour la modique somme de 9,2 milliards d'euros, il leur manquait visiblement un fleuron du commerce de luxe parisien. Cet été, le Printemps devrait donc passer sous drapeau qatari. Il y a quelques mois, le montant de cette opération financière était estimé à environ 1,6 milliard d'euros.

Reste à savoir quelles sont les réelles intentions de ces investisseurs : s'agit-il de transformer les grands magasins parisiens en un immense mall de boutiques de luxe au rabais, et de revendre les magasins de province à un autre opérateur ? Vont-ils préserver les emplois des membres du personnel ou les licencier, au moins le temps d'effectuer d'importants travaux ? Bref... le Printemps restera t-il le Printemps ?!

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique.Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.