Prix du carburant : Total va mettre en place un programme de réduction des prix

15 euros
En cumulant l'aide gouvernementale et la remise proposée par Total, un
plein de 40L coûtera 15 euros moins cher.

Pour éviter une taxe sur les entreprises énergétiques qui feraient de super-profits grâce à la hausse des prix de l’énergie, TotalEnergies a annoncé la mise en place d’un « programme massif de réduction des prix des carburants ».

Une remise de 20 centimes au litre

Ce « programme massif de réduction des prix des carburants » prend forme après de longues discussions entre l'exécutif et le groupe TotalEnergies. En effet, la remise de 12 centimes d’euro dans les stations-service proches de l’autoroute pour l’été 2022 n’ont pas convaincu le gouvernement, ni les parlementaires à l’Assemblée nationale. Le groupe a donc annoncé la mise en place d’une remise de 20 centimes par litre de carburant dans toutes les stations du groupe. Cette remise aura lieu du 1er octobre 2022 au 1er novembre de la même année et s’applique sur la ristourne mise en place par le gouvernement depuis le 1er avril 2022.

Entre novembre et décembre 2022, cette remise sera réduite de moitié, à 10 centimes d’euro, « dès le premier litre acheté, sans limite de montant, pour tous les carburants pétroliers vendus en stations », explique TotalEnergies. « Avec ce programme massif de réduction des prix dans nos stations, nous espérons que cet engagement dans la durée, qui sera entendu par nos clients, le sera également par la représentation nationale », indique le PDG de TotalEnergies, Patrick Pouyanné dans un communiqué.

Mise sous pression du gouvernement

Par ce « programme massif de réduction des prix des carburants », le groupe TotalEnergies répond à une demande de l'exécutif de faire des efforts pour protéger le pouvoir d’achat des Français. « Nous leur demandons de faire un effort. Je pense en particulier à Total et à CMA CGM. Elles ont pris des premiers engagements. Doivent-elles faire plus ? Oui, certainement. Nous ferons les comptes lors du projet de loi de finances 2023 », expliquait le 20 juillet 2022 le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, dans une interview pour Le Monde

Sur BFMTV, ayant appris la nouvelle sur ce « programme massif de réduction des prix des carburants », le ministre de l’Economie s’est réjoui de cette décision. « Je préfère mille fois de l'argent pour les Français à une taxe pour le trésor public », a-t-il déclaré. En effet, pendant plusieurs semaines, les profits réalisés par les groupes énergétiques en cette période de crise ont fait débat au sein de l’Assemblée nationale. Plusieurs groupes politiques avaient d’ailleurs proposé une taxe spéciale sur les profits des entreprises qui profitent de la hausse des prix de l’énergie en France.


A découvrir