Proximité : les enseignes du groupe Casino représenteraient le quart du marché

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Philippe Get Modifié le 20 mai 2022 à 15h34
Proximite Enseignes Groupe Casino Representeraient Quart Marche

Selon le résultat d’une récente enquête du panel distributeur IRI Infoscan, auquel Économie Matin a eu accès, les enseignes de proximité du groupe Casino majoritairement exploitées en franchise, représentent à elles seules le quart du marché de la proximité en France, en termes de parts de marché. Des résultats qui résultent d’une méthodologie de recherche affinée, qui prend en compte davantage de facteurs géographiques et démographiques.

Selon l’enquête menée par IRI, les enseignes de proximité du groupe Casino représenteraient ainsi 2,7% des parts de marché (1,3% pour les enseignes Casino, 1,2% pour Franprix et 0,2% pour Monop’), et 25% du marché de la proximité en France, dont 11,8% pour les seules enseignes Casino (Casino Shop / Shopping, Le Petit Casino, Spar Intégrés et Franchisés, Vival et Sherpa).

Pour parvenir à ce résultat, IRI Infoscan a mis à jour sa méthodologie. Objectif ? Suivre l’intégralité des données Casino sur la Proximité (nombre de magasins et chiffre d’affaires), pour affiner l’analyse de la performance réelle des enseignes de distribution sur des marchés difficilement couverts jusqu’à présent.

L’adoption de cette nouvelle méthode a donc permis au panel d’exploiter les données de plus de 25 000 magasins, qui remontent de manière quotidienne des données réelles, dite « scanning », issues des ventes en sorties caisses. Les avantages de cette méthodologie « en sorties de caisses » sont multiples. D’une part parce qu’elles permettent une analyse basée sur une granularité géographique très fine, et qu’elle intègre tous les types de points de vente, qu’ils soient gérés en intégré ou par un franchisé.

D’autre part, parce qu’une analyse des sorties de caisses par produit, sur la base du code EAN (European article numbering), permet l’exhaustivité. En effet, elle prend en compte l’ensemble des rayons, incluant la totalité du chiffre d’affaires réalisé et comprend tant l’alimentaire que le non alimentaire et le textile, les produits frais et les produits de grande consommation. Cette approche permet un élargissement du suivi des comportements d’achat spécifique des consommateurs : le recours accru à la proximité, la consommation hors foyer (snacking avec les boissons fraîches, « bars à salade »…) et les flux touristiques. Des dimensions qui concernent particulièrement le groupe Casino, dont la majorité du parc est composée d’enseignes de proximité, dont 25% dans des zones saisonnières.

La méthode de calcul utilisée par IRI Infoscan, ou panel dit « distributeurs », se rapproche par exemple de celle utilisée par Nielsen IQ, et se distingue des panels dits « consommateurs », qu’utilise par exemple Kantar. Comme l’explique l’expert sectoriel Olivier Dauvers dans un billet du 13 mai, les méthodologies de type « conso » « pénalisent les circuits de proximité car elles n’intègrent pas les dépenses “on the go” », excluant ainsi les achats réalisés par les touristes par exemple.