Dépenses publiques : le nombre de fonctionnaires a encore augmenté

Par Daniel Moinier Publié le 29 avril 2015 à 5h00
France Nombre Fonctionnaire Reduction Fonction Publique
2,3 millionsLa fonction publique d'Etat représente aujourd'hui 2,3 millions de personnes.

L’INSEE vient seulement de sortir les statistiques sur l’emploi dans la fonction publique pour 2013. Alors que le Gouvernement, fortement poussé par l’Union Européenne, s’était engagé à réduire ses déficits, il est navrant de constater que c’est le contraire qui se produit encore vis-vis des effectifs de la fonction publique.

Ceux-ci ont progressé dans les trois branches du secteur public, avec +0,1% dans la fonction publique d'Etat (2,3 millions de personnes), +0,9% dans la Territoriale (1,8 million) et +1,4% dans l'Hospitalière (1,1 million. Si l’on rajoute les 180.000 contrats aidés, l’effectif de la fonction publique a augmenté de 1,5% en 2013, soit 82.760 agents en plus. L’année 2012, avait déjà connue une hausse, quoique plus modérée de 0,3%, soit 16.000 agents en plus.

Comme vous le constatez sur le tableau ci-dessus, en 2013, la fonction publique d état a progressé de 1%, (-0,3% sans les contrats aidés) alors qu’elle avait diminué de -1% en 2012. A l’intérieur de ces données, les effectifs des établissements publics ont par contre progressé de 6%, (1,9% hors contrats aidés).

Les effectifs de la fonction publique hospitalière sont en progression de +1,7 % après +0,7 % en 2012 (+1,4 % hors contrats aidés en 2013). Comme en 2012, cette hausse est plus marquée dans les établissements médico-sociaux à +3,9 % que dans les hôpitaux +1,4 % Pour la fonction publique territoriale nous nous trouvons devant une plus forte progression, soit +2,0 % après +1,6 % en 2012. Elle est plus marquée dans le secteur communal que dans les organismes régionaux et départementaux.

Le constat est alarmant lorsque l’on constate que les effectifs de la fonction publique sont en hausse continue depuis les années 1980. Et pourtant, ils s’étaient stabilisés pour la première fois en 2008. Il faut toutefois souligner la prouesse qu’avait réussie, malgré de forts grincements de dents, l’ancien Gouvernement en inversant la tendance, avec une baisse de 0,5% sur 15 mois, soit 27.330 personnes de moins. Résultat de la mise en place de la RGPP en 2007 (Révision Générale des Politiques Publiques) soit pour la fonction de l’état, le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux.

Cette hausse est survenue, malgré la mise en garde du Président de la Cour des Comptes ; Didier Migaud, socialiste, qui avait pourtant invité le gouvernement à réactiver «le levier de la baisse des effectifs, porteur d'économies importantes» dans la fonction publique et d’état. Alors que la promesse réitérée plusieurs fois par le Président, François Hollande de revenir aux -3% avant fin 2013, les dépenses de l’état ont encore augmenté +4,1% en 2013 et 4,4% en 2014. Les hausses du nombre de fonctionnaires en ont pris une part non négligeable.

Poids du secteur public français vis-à-vis de ses principaux partenaires

A la fin des années 1990, la part du secteur public dans l'emploi a fléchi dans tous les pays occidentaux sauf en France. Durant ces 25 dernières années la part de la population active employée dans les administrations publiques hors France, tourne autour de 15% (Etats-Unis, Allemagne et Royaume-Uni) et 21% pour la France. Le Japon, avec "un taux de fonctionnarisation" de l'ordre de 8% se distingue nettement des autres pays industrialisés. De plus, il est possible de constater, que si l’on s’en réfère aux chiffres de la comptabilité Nationale, le nombre de fonctionnaires est sous-évalué par l'Observatoire de l'emploi, ce qui majorerait encore plus le poids global du secteur public.

Analyse : L'importance de l'emploi public varie selon les concepts - ou champs - retenus. Dans une approche de comptabilité nationale, c'est le nombre de personnes travaillant à titre principal dans des administrations ou organismes publics financés majoritairement par prélèvements obligatoires, qui est comptabilisé. Dans une approche plus juridique, c'est le nombre de personnes dépendant d'administrations ou d'organismes dans lesquels le recrutement de droit commun de l'agent relève des titres II, III et IV du statut de la fonction publique, qui est pris en compte. C'est cette dernière approche que retient la DGAFP, mais elle est plus que contestable, car elle sous-évalue le poids que font peser sur l'économie nationale les fonctionnaires, poids que fait beaucoup mieux ressortir l'approche Comptabilité Nationale.

Hors ce constat, le nombre d’agents de la fonction publique vient malgré tout, de largement dépasser les 5,6 millions, soit 21% du total des emplois français. C’est 2,4 millions de fonctionnaires en plus depuis 1980. Les effectifs de l'ensemble de la fonction publique française ont augmenté de 74 % entre 1980 et 2014, alors que l'emploi total en France progressait beaucoup moins vite, de 18 % seulement. Un peu plus loin de chez nous, la Suède qui avait un taux de plus 24 % de sa population active dans le secteur public, a fait passer quasiment tous ses agents publics (sauf militaires, policiers, magistrats et professeurs de l'enseignement supérieur qui relèvent toujours du statut) sous contrat de droit privé. Quant à la fonction publique allemande, elle est en diminution en moyenne de 1% par an pour un total de 4,6 millions d'agents. Avec 60% d'agents de droit privé et 40% de fonctionnaires sous statut n'ayant pas le droit de grève, l'Allemagne a un taux de fonction publique au sein de la population active de 11,3 %.

Autre constat ; la présence de 180.000 emplois aidés dans le secteur public permet de masquer une hausse plus forte du chômage. En 2013, on a compté 406 000 entrées de contrats aidés dans le secteur public. Le ministère du travail prévoit une création de 80 000 contrats aidés dans le secteur privé en cette année 2015, ainsi que l'allongement des contrats aidés dans le secteur public.?

Daniel Moinier a travaillé 11 années chez Pechiney International, 16 années en recrutement chez BIS en France et Belgique, puis 28 ans comme chasseur de têtes, dont 17 années à son compte, au sein de son Cabinet D.M.C. Il est aussi l'auteur de six ouvrages, dont "En finir avec ce chômage", "La Crise, une Chance pour la Croissance et le Pouvoir d'achat", "L'Europe et surtout la France, malades de leurs "Vieux"". Et le dernier “Pourquoi la France est en déficit depuis 1975, Analyse-Solutions” chez Edilivre.

Aucun commentaire à «Dépenses publiques : le nombre de fonctionnaires a encore augmenté»

Laisser un commentaire

* Champs requis