Bruno Le Roux : Retraites, la hausse de la CSG « pas écartée »

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 29 juillet 2013 à 8h34

Comment va-t-on réussir à financer les retraites ?

Une question à l'ordre du jour pour le gouvernement et la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale. Plusieurs pistes seraient actuellement à l'étude. Et notamment celle d'une augmentation de la Contribution sociale généralisée (CSG). C'est en tout cas une idée que souhaite mettre en avant Bruno Le Roux, le président du groupe socialiste à l'Assemblée, interrogé ce lundi sur RTL.

Retraites : hausse de la CSG ou augmentation de la CRDS ?


Une idée toute droit sortie des études du ministère de la Santé et des affaires sociales. La ministre, Marisol Touraine, l'a en effet soumise aux partenaires sociaux. La hausse de la CSG pourrait ainsi remplacer le relèvement des cotisations. Parmi les autres idées sur la table, la ministre des Affaires sociales a également testé l'idée d'une hausse d'une autre taxe, la Contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS).

Un montant à financer situé entre 7,5 milliards et 20 milliards d'euros d'ici à 2020


En ce qui concerne cette possible hausse de la CSG, cette mesure pourrait permettre, selon le gouvernement, de financer une fourchette située entre les 7,5 milliards d'euros du régime général des retraites et les 20 milliards de l'ensemble des régimes de retraites français, en 2020. Le gouvernement n'a pour l'instant pas fait état du montant exact à financer.

Pour Bruno Le Roux, le relèvement de la CSG présenterait plusieurs avantages. Notamment le fait que cette taxe touche tous les revenus, y compris les revenus du capital. Ce qui reviendrait alors à ménager la compétitivité des entreprises en n'augmentant pas le coût du travail. C'est déjà ça...

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis