Les retraités qui travaillent pourraient cumuler davantage de points

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Marie-Eve Jamin Modifié le 25 mars 2019 à 17h02
Retraite Temps Travail Reforme Elkhomri Ministre Gauche
62 ansLe haut-commissaire à la réforme des retraites a réaffirmé que l'âge de départ actuel à 62 ans serait maintenu dans le nouveau système universel.

Le haut-commissaire est revenu sur une polémique qui a rythmé la semaine politique : la modification, ou non, de l’âge légal minimum de départ. Jean-Paul Delevoye a aussi évoqué la possibilité pour les retraités qui souhaitent travailler plus longtemps d'obtenir des points supplémentaires.

En mars, l'âge de départ à la retraite a été un sujet abordé à plusieurs reprises par des politiques de la majorité et de l'opposition. Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire à la réforme des retraites, a répondu aux diverses rumeurs et déclarer envisager d’« assouplir le dispositif de cumul emploi-retraite afin de permettre aux retraités qui travaillent d'obtenir des points supplémentaires ».

Les retraités qui travaillent pourraient obtenir des points supplémentaires

Dans une interview accordée dimanche 24 mars 2019 au Journal du dimanche, Jean-Paul Delevoye explique ainsi que « ceux qui ont choisi de percevoir leur retraite, tout en continuant à travailler, n'acquièrent aujourd'hui aucun droit nouveau ». Il a détaillé actuellement réfléchir, avec les partenaires sociaux, aux « conditions dans lesquelles la reprise d'activité pourrait permettre d'obtenir des points supplémentaires ». L'indexation des pensions doit-elle se faire sur les salaires et non plus sur l'inflation ? Un terrain miné... Par conséquent, selon Jean-Paul Delevoye il s'agit d'une « une question très politique, qui n'est pas tranchée aujourd'hui ».

Le haut-commissaire à la réforme des retraites a réaffirmé que l'âge de départ actuel à 62 ans serait maintenu dans le nouveau système universel. Jean-Paul Delevoye s’est dit prêt à remettre ces propositions début juin 2019. « Mais je suis attentif aux expressions citoyennes nées du grand débat. Si le gouvernement estime qu'il y a des urgences législatives pour y répondre, le calendrier pourrait être décalé ».

Buzyn pas "hostile" à un départ à la retraite plus tardif

Pour rappel, le candidat Emmanuel Macron s'était engagé à ne pas toucher à l'âge de départ à la retraite. Pourtant, Agnès Buzyn a estimé qu'elle n'est pas « hostile » à un départ à la retraite plus tardif, dimanche 17 mars, lors du Grand jury RTL-Le Figaro-LCI. La ministre des Solidarités et de la Santé avait aors ajouté : « Je suis médecin, je vois que la durée de vie augmente d’année en année, elle augmente moins vite ces dernières années mais elle a considérablement augmenté ».

De son côté, Xavier Bertrand, invité sur RTL avait, lui aussi, prôné un allongement de la durée du travail, le 14 mars. « Je pense que, chaque année, il faut repousser l'âge de départ de 2 à 3 mois. Ce qui veut dire qu'en 2028-2030, on serait à 64 ans comme âge légal et qu'en 2032-2035, on serait à 65 ans », a détaillé l'ancien ministre du Travail. Puis, le président des Hauts-de-France d'argumenter ainsi : « Si on vit plus longtemps, il faut accepter de travailler plus longtemps ».

Vous aimerez lire aussi - Retraite : travailler plus pour avoir un bonus ?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis dix ans, j'essaie de transmettre ma passion pour l'actualité au quotidien. Je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire à «Les retraités qui travaillent pourraient cumuler davantage de points»

Laisser un commentaire

* Champs requis