Autoroutes : « plusieurs centaines de millions d’euros par an » de profits

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 1 février 2016 à 11h52
Rente Autoroute Augmentation Peage France Concession Etat
50%La taxe de redevance domaniale payée par les sociétés de gestion des autoroutes a été augmentée de 50 % en 2016.

Ce lundi 1er février 2016 entre en vigueur la première hausse des tarifs des péages depuis plus d'un an. A la suite du scandale des rentes des sociétés gestionnaires des autoroutes éclaté en 2014, le gouvernement avait imposé un gel des tarifs en 2015. Un gel qui est arrivé à son terme : en moyenne le prix des autoroutes a augmenté de 1,12 % en France. Pour le député PS Jean-Paul Chanteguet, cette situation est plus que critiquable.

Les autoroutes sont bel et bien une rente

Interrogé par le Journal du Dimanche ce 31 janvier 2016, le député PS Jean-Paul Chanteguet (également président de la commission du développement durable de l'Assemblée Nationale), est revenu sur la hausse des péages et sur la rente des autoroutes. "Je maintiens que les sociétés affichent une rentabilité nette exceptionnelle" a-t-il déclaré au JDD. "Plusieurs centaines de millions d'euros par an" précise-t-il.

Lors du scandale, la rente nette des autoroutes avait été estimée à 21 % du montant total collecté dans les péages. Un chiffre que les principaux concernés avaient vivement critiqué avant de renégocier les concessions avec le gouvernement.

Cette renégociation, Jean-Paul Chateguet la critique également dans les colonnes du JDD. Les sociétés gestionnaires "ont même obtenu de l'État de pouvoir augmenter les péages, en cas de modification ou de création d'impôts, taxes ou redevances." Une liberté qu'ils ont appliquée dès ce mois de février 2016 puisqu'elles répercutent la hausse de la redevance domaniale sur les péages.

De plus en plus d'autoroutes sous la croupe des gestionnaires ?

Selon le député PS, les sociétés de gestion "vont aussi bénéficier de l'élargissement de leur périmètre, ce qui a été décidé dans la plus grande discrétion." Et il resterait encore quelques 2 600 kilomètres d'autoroutes qui ne sont pas en concession... tout comme 4 200 kilomètres de routes normales "qu'elles aimeraient bien récupérer".

Quant à l'écotaxe, abandonnée par le gouvernement après un autre scandale, "Les sociétés d'autoroutes vont effectivement verser 100 millions pendant trois ans, mais seulement 60 après. Sur cette contribution, 40 millions vont servir à indemniser la société Ecomouv" confie Jean-Paul Chanteguet au Journal du Dimanche.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Autoroutes : « plusieurs centaines de millions d’euros par an » de profits»

Laisser un commentaire

* Champs requis