Retraites : sans surprise, le rapport Moreau suggère d’augmenter la durée de cotisation à 44 ans

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 14 juin 2013 à 10h24

Hausse des cotisations, augmentation de la durée de ces cotisations et alignement de la CSG des retraités sur celle des actifs. Voici en résumé ce qui propose le rapport de Yannick Moreau remis ce vendredi à l'exécutif.

Des efforts sur les retraites partagés entre actifs et retraités

Si l'on voulait être encore plus concis, on pourrait dire que les salariés sont autant mis à contribution que les retraités. Le rapport Moreau serait donc le rapport des efforts partagés, afin d'assurer le financement des retraites dans les prochaines années. Il est vrai qu'il fallait des mesures concrètes et efficaces pour complet un déficit qui s'élèvera à environ 20 milliards d'euros en 2020.

Le rapport propose donc d'économiser 7 milliards. Les efforts consentis s'élèveront à hauteur de 2/3 pour les actifs et 1/3 pour les retraités.

Au menu, hausse des cotisations et augmentation des annuités


Dans le détail, le rapport de la Commission Moreau entend relever rapidement la durée de cotisation à 43 ans pour les personnes natives de 1962, 44 ans pour celles de 1966, alors que la durée maximale actuelle est de 41,5 années. Résultat : 600 millions d'euros économisés en 2020.

Autre point du rapport Moreau, l'augmentation des cotisations d'assurance-vieillesse. Elles devraient subir une hausse de 0,1 point par an pendant 4 ans, à partir d'un certain plafond de salaire. Une hausse répartie équitablement en salariés et employeurs, et qui devrait rapporter 2,6 milliards d'euros à l'Etat.

Enfin, l'autre principale piste du rapport envisage de mettre à niveau égal la CSG des retraités (actuellement de 6,6 %) et celles des actifs, qui est de 7,5 %. L'alignement de cette contribution sociale généralisée devrait permettre de gagner 2 milliards d'euros, toujours à horizon 2020.

Retrouvez ci-dessous le rapport Moreau dans son intégralité

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis