Samsung : de mauvais chiffres après le fiasco du Galaxy Note7

Par Olivier Sancerre Modifié le 27 octobre 2016 à 8h27
Samsung Troisieme Trimestre 1
17%Samsung représente 17% du PIB de la Corée du Sud.

Samsung n'est pas au bout de ses peines. Le groupe coréen souffre de la catastrophe industrielle que représente le Galaxy Note7. Le smartphone aurait dû être une des vedettes de la fin de l'année, mais les cas de combustion spontanée ont poussé le groupe à faire une croix sur ses projets.

Lancé en août dans une dizaine de pays, le Galaxy Note7 a rapidement connu des dizaines de cas de combustion spontanée, sans doute dus à une malfaçon dans les batteries. Samsung a procédé au rappel de 2,5 millions d'unités, mais les modèles de remplacement ont eux aussi rapidement montré qu'ils n'étaient pas exempt de tout reproche, avec de nouveaux incendies. La mort dans l'âme, le constructeur a donc décidé de rappeler une dernière fois tous les Galaxy Note7 dans la nature, puis en a cessé la commercialisation et la production.

Un impact fort sur les comptes de Samsung

Tout cela a eu un impact sur les comptes de l'entreprise. Samsung a annoncé une baisse de 30% de son bénéfice opérationnel, qui s'établit pour le troisième trimestre à 5 200 milliards de wons (4,1 milliards d'euros). Un résultat qui n'a pas surpris les observateurs : dès la mi-octobre, l'entreprise avait prévenu de ses difficultés, qui sont le fait du fiasco du Galaxy Note7. Non seulement il a un impact dès maintenant, mais l'image de marque est durablement écornée.

En attendant le Galaxy S8

Comment rebondir ? Samsung prépare un nouveau smartphone vedette, le Galaxy S8 qui sortira en mars. Et les actionnaires, réunis en assemblée générale, ont autorisé J. Y. Lee à siéger au conseil d'administration du groupe, afin qu'il commence à prendre ses marques en vue d'un probable remplacement de son père, Lee Kun-hee, le grand patron de Samsung alité depuis deux ans suite à une attaque cardiaque.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Samsung : de mauvais chiffres après le fiasco du Galaxy Note7»

Laisser un commentaire

* Champs requis