Santé : les Français renoncent plus aux soins que leurs voisins européens

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Laure De Charette Publié le 24 novembre 2016 à 11h06
France Sante Preoccupations Secteur Medecins
6,6 %6,6 % des populations les plus pauvres ont renoncé à des soins en 2014 en France.

Plusieurs raisons peuvent amener un malade à ne pas se faire soigner : une addition trop salée, un médecin trop éloigné, ou un délai trop long. Et l'on observe que de plus en plus de gens, notamment depuis la crise de 2008, renoncent aux soins dont ils auraient pourtant besoin.

La double peine

Selon le panorama de la santé 2016 de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), en France, 2,8 % de la population a renoncé à se faire soigner en 2014. Certes, c'est moins qu'en Europe (3,3 %). Mais c'est plus qu'en Allemagne, en Espagne ou au Royaume-Uni.

Sans grande surprise, malheureusement, on observe que ce sont les pauvres qui renoncent le plus à se rendre chez le médecin. 6,6 % des personnes en difficulté financière préfèrent ne pas se faire soigner que de débourser des sommes qu'elles n'ont pas (contre 6,4 % en Europe).

Les "sans-dents"

Ce taux double même en ce qui concerne les soins dentaires, puisque 12 % des Français les plus pauvres ont renoncé à se faire soigner pour un problème aux dents en 2014. Il faut dire qu'ils sont, tout comme les soins optiques, particulièrement mal remboursés par la Sécurité sociale.

Dans toute l'Europe, le taux de renoncement augmente progressivement d'année en année, depuis le début de la crise économique de 2008. Et la France, bien qu'elle soit dotée d'un système de protection sociale à vocation universelle, n'échappe pas à la règle.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Santé : les Français renoncent plus aux soins que leurs voisins européens»

Laisser un commentaire

* Champs requis