Ski : 1 milliard perdu pour les commerces et fournisseurs

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 17 mars 2021 à 9h26
Stations Ski Engouement 1
70%L'USC s'attend à des commandes pré-saison en chute libre de 70% en 2021.

L’Union Sport & Cycle (USC), la fédération qui regroupe les entreprises du secteur des loisirs et du sport, a fait les comptes de la saison hivernale 2020-2021… qui n’a tout simplement pas eu lieu. Les remontées mécaniques, à l’arrêt, on eu des répercussions sur toutes les activités annexes. C’est une véritable catastrophe… et ça ne ferait que commencer.

73% d’activité en moins… et des caisses qui se vident à vue d’oeil

Dans un communiqué de presse publié le 16 mars 2021, l’USC dévoile la situation dramatique des entreprises qui la composent. La perte d’activité a été de 73% par rapport à une année normale, l’USC comparant avec l’hiver 2018-2019, car le suivant a été légèrement touché par la pandémie également. L’impact est aussi dur car les commerces et activités du secteur, indirectement liées aux remontées mécaniques, réalisent 85% de leur activité annuelle durant la saison hivernale. En numéraire, la perte est estimée à 1 milliard d’euros sur un an.

Résultat : il n’y a plus d’argent dans les caisses… et les faillites pourraient être nombreuses. Selon l’USC, 31% des entreprises ont déjà puisé dans plus de 50% de leurs fonds propres pour survivre… et 28% ont déjà épuisé plus de la moitié de leur PGE. « Faute de visibilité sur les mesures d’aides à partir du mois d’avril, les entreprises saisonnières seront contraintes de s’adresser aux tribunaux de commerce. », écrit Julien Gauthier, directeur du développement du groupe Skiset dans le communiqué de presse de l’USC.

Les commandes en berne… car la situation reste incompréhensible

Les problèmes ne devraient pas disparaître en 2021, malgré la reprise record attendue par la Banque de France et le gouvernement : les Français n’ont aucune visibilité sur le fait de pouvoir, ou non, aller au ski l’hiver 2021-2022. Les fabricants s’inquiètent donc de ne pas avoir, durant l’année, les commandes qui préparent généralement la saison.

« Les commandes d’équipement de ski devraient donc s’effondrer de 70% en 2021 », écrit l’USC qui critique le dispositif du gouvernement : « les aides d’Etat restent à ce jour totalement inadaptées. »

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Ski : 1 milliard perdu pour les commerces et fournisseurs»

Laisser un commentaire

* Champs requis