Ferroviaire : l’État vient au secours de la SNCF

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Ludivine Canard Modifié le 23 juillet 2020 à 11h50
Sncf Coronavirus Aide Etat 2
4 MILLIARDS D'EUROSLa SNCF estime à quatre milliards d'euros le coût de la crise du coronavirus.

Après avoir annoncé vouloir remettre sur les rails les trains de nuit, l’État a répondu présent à l’appel à l’aide de la SNCF. Un plan de plusieurs milliards d’euros est à l’étude pour moderniser le réseau.

La SNCF en grande difficulté financière

Le gouvernement ne laissera pas tomber la SNCF. L’État va aider « à hauteur de plusieurs milliards d’euros » la SNCF, a affirmé le ministre délégué aux Transports dans une interview accordée au Figaro du jeudi 23 juillet.

Les grèves de décembre ont fait perdre 801 millions d’euros en 2019 à la compagnie ferroviaire. À ces pertes, s’ajoutent celles liées à la crise du coronavirus. Le PDG de la SNCF, Jean-Pierre Farandou avait estimé mi-juin, que la crise du Covid-19 devrait coûter à elle seule près de quatre milliards d’euros de chiffre d’affaires à la société. Mais l'été 2020 ne devrait pas permettre à la SNCF de se révéler puisque l’opérateur ferroviaire prévoit cet été 20 millions de voyageurs contre 25 millions habituellement.

Le gouvernement veut une réorganisation de la société ferroviaire

Pour sortir la SNCF de cette impasse, plusieurs scénarios sont envisagés : « La recapitalisation du groupe ou la reprise d’une part complémentaire de la dette, par exemple », précise Jean-Baptiste Djebbari dans cet entretien. Il précise qu’il est possible de « panacher des solutions ».

Avec ce plan de soutien, l'État ne veut pas seulement combler la dette de la SNCF mais également une amélioration de ses lignes. « Si l’État investit des sommes considérables, il attend en retour que la SNCF ait une performance économique, environnementale et sociale de haut niveau. Nous souhaitons, que d’ici dix ans, le réseau ferroviaire soit modernisé ; de telle sorte que l’on puisse faire circuler sans accroc des trains de voyageurs, de jour comme de nuit, ainsi que des trains de marchandises », prévient le ministre délégué.

La SNCF avait déjà pu emprunter 1,2 milliard d’euros sur les marchés afin de compenser la baisse du trafic pendant le confinement.

Cropped Favicon Economi Matin.jpg

Ludivine Canard est étudiante en école de journalisme à Paris. Elle a été stagiaire pour le Figaro économie et planet.fr.  Suivez-la sur Twitter : @CanardLudivine  

Aucun commentaire à «Ferroviaire : l’État vient au secours de la SNCF»

Laisser un commentaire

* Champs requis