SNCF : annulez et modifiez vos billets sans frais

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 28 août 2020 à 15h08
Sncf Covid Billet De Train Annulation
38 milliards d'eurosLa dette de la SNCF dépasse désormais les 38 milliards d'euros alourdie par la crise sanitaire.

Annulation gratuite, modification gratuite : la SNCF vient d’annoncer que les mesures exceptionnelles concernant l’échange ou l’annulation des billets de train, prises cet été, seraient prolongées jusqu’au 1er novembre.

Encourager les Français à reprendre le train

Tous les trains sont concernés, du TGV au TER, en passant par les Intercités, les InOui et les OuiGo. Bien entendu, une telle décision est motivée par le désir de convaincre les Français de reprendre le train, malgré les mesures sanitaires en vigueur.

Leur permettre d’annuler jusqu’au dernier moment leur billet, ou d’en changer, élimine cette peur de se retrouver pris au piège avec un billet de train sur les bras que l’on ne peut pas utiliser, et donc, avec une perte sèche financière à la clef.

Des mesures exceptionnelles appréciées par les Français

Le souci, c’est que les Français risquent de prendre goût à cette souplesse, sachant que, rappelons-le, l’échange et l’annulation gratuits ont longtemps été la norme ! Les restrictions, interdictions, sanctions financières, sont sommes toutes assez récentes. La SNCF a toujours dit que c’était une des conditions pour pouvoir proposer des tarifs raisonnables aux passagers, en optimisant le remplissage des trains.

Sauf que dans de nombreux pays étrangers, en Europe et ailleurs, l’annulation et le remboursement gratuits sont la norme, et, ils arrivent pourtant à remplir leurs trains tout aussi bien, et même, à gagner de l’argent. En attendant, gardez en tête que pour vos déplacements en train, vous pourrez annuler ou modifier vos billets sans frais pendant les trois prochains mois.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis