Grève SNCF : une facture de plus de 300 millions… et c’est pas fini !

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Modifié le 22 juin 2016 à 14h10
Sncf Greves Cout Calcul Argent Pertes Reseau Train
12 MILLIARDS €En 2015, à cause de la dépréciation de beaucoup d'actifs, la SNCF a enregistré une perte de 12 milliards d'euros.

La SNCF a été frappée par de nombreuses grèves depuis le 9 mars 2016, date de la première grosse manifestation contre la Loi Travail. Entre les revendications des syndicats sur le texte de la ministre Myriam El Khomri et celles concernant la négociation du contrat de travail dans le secteur du rail, la SNCF a compté, selon un communiqué publié mercredi 22 juin 2016, 23 jours de grève. La facture est salée.

SNCF : 23 jours de grève en près de 3 mois

Les voyageurs en ont un peu marre des grèves à la SNCF et ils ont de quoi : la note publiée par le transporteur mercredi 22 juin 2016 comptabilise 23 jours de grève entre le 9 mars et le 15 juin, date de fin de l'étude pour l'instant. Ça représente 23 jours de grève en près de 3 mois soit près d'un jour de grève tous les trois jours.

Pas étonnant que la facture soit salée... et le pire c'est que ce n'est pas terminé. Non seulement l'analyse s'arrête au 15 juin 2016 mais la contestation contre la Loi Travail n'a pas dit son dernier mot. Si le mouvement s'essouffle, il reste actif avec une manifestation prévue le 23 juin 2016 (manifestation annoncée, interdite le 22 juin 2016 puis à nouveau autorisée le même jour par la préfecture face au tollé provoqué par l'interdiction).

Un coût de plus de 300 millions d'euros... si ce n'est plus

La note de la SNCF prévoit un coût, au 15 juin 2016, de 310 millions d'euros pour les grèves. Cette somme est toutefois attendue à la hausse car il est impossible de connaître l'impact sur l'image de la SNCF sur le moyen terme et le manque à gagner des voyageurs qui fuiront le train dans le futur de peur de se retrouver coincés dans des manifestations.

Il y a également à calculer le montant total des remboursements demandés, au nombre de 20 000 selon la SNCF. Toutefois, le groupe a revu à la baisse ses estimations : selon une première analyse, la grève aurait coûté 20 millions d'euros par jour mais ce montant est tombé à moins de 15 millions d'euros.

Reste que, à ce rythme, la grève contre la Loi Travail aura coûté à la SNCF l'ensemble de son bénéfice de l'année 2015 estimé à 377 millions d'euros (hors dépréciation d'actifs qui lui ont coûté la bagatelle de 12 milliards d'euros).

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis