Monde des startups : Click&Boat se mue également en agence de voyage de la mer

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Modifié le 2 août 2019 à 14h40
M%c3%a9tro19 Javel
300 000Plus de 300 000 utilisateurs composent la communauté Click&Boat

Nouvel axe de développement pour Click&Boat. L'acquisition d'Océans Evasion et d’une agence de voyage fait accélérer l’entreprise de location de bateaux sur le segment haut de gamme en proposant de nouveaux services comme la réservation de transferts et de billets d’avion. Un one-stop shopping tourné vers la croisière : les innovations se succèdent pour rendre la mer la plus accessible possible à tous les plaisanciers.

Ouvrir 50 onglets en même temps et s'arracher les cheveux en lançant une énième comparaison de prix. Les multiples réservations nécessaires pour boucler un voyage d’envergure comme une croisière occasionnent des montées de stress. Click&Boat a dévoilé fin juillet 2019 les acquisitions simultanées de son compétiteur Océans Evasion ainsi que d’une agence de voyages, Océans Voyages. Dans la même veine qu’une réservation de voiture ou de services, louer un catamaran et tout autre type de bateaux en France comme à l’autre bout du globe se finalise (très) rapidement grâce aux plateformes nautiques.

Dorénavant, il sera possible de réserver avion(s), hôtel(s), transferts et location(s) de bateau(x) en passant par une seule et même plateforme. Une nouveauté en accord avec cette dynamique du “en quelques clics” qui mise sur une réactivité et une efficacité au zénith. Océans Evasion s’appuie sur une expérience de plus de 20 ans dans la location de voiliers et de catamarans, spécialement dans les destinations plus lointaines comme la Polynésie Française, les Maldives et les Seychelles.

Le all-inclusive comme nouvelle corde à l’arc

Plus de 300 000 utilisateurs composent la communauté Click&Boat. En Europe, on compte par millions les bateaux utilisés ainsi que ceux qui dorment dans les ports, un constat de départ lié à l’acte de naissance de la plateforme basée à Boulogne-Billancourt. De la location de bateaux entre particuliers comme idée principale, le contexte s’étoffe et séduit : François Gabart est depuis fin 2017 le parrain d’une entreprise rentable dès 2015 et qui emploie plus de 115 personnes entre Boulogne-Billancourt, Marseille, Miami et désormais Lorient.

Concrètement, le one-stop shopping (ou guichet unique, terme marketing impliquant que l’utilisateur peut faire ses achats/réservations majoritairement au même endroit) de la mer a pour vocation d’offrir une expérience toujours plus personnalisée. La croisière clés en main avec ou sans skipper s’organisera en quelques clics, comme le fait de louer actuellement un bateau à moteur à Marseille pour une journée dans les calanques. Les bases de l’économie collaborative restent chevillées au corps. La démocratisation de la plaisance elle n’a jamais été aussi effective. Se jeter à l’eau sur demande : une tendance faite pour durer.

Laisser un commentaire

* Champs requis