Surendettement : les femmes sont davantage touchées

Par Anton Kunin Modifié le 8 février 2022 à 12h43
Dette Remboursement Crise Cout 2
4,9 milliards d'eurosEn 2021, les commissions de surendettement ont traité 4,9 milliards d'euros de dettes.

Parmi les personnes surendettées on compte plus de femmes que d’hommes, beaucoup de familles monoparentales, beaucoup de chômeurs et de personnes sans profession, révèle la Banque de France dans sa dernière enquête typologique annuelle sur les personnes en situation de surendettement.

Les personnes isolées, les ouvriers et les personnes sans profession sont particulièrement touchées par le surendettement

Qui sont les personnes surendettées, ces gens qui ne peuvent plus rembourser leurs dettes et se présentent à un guichet de la Banque de France en espérant obtenir l’effacement de leurs dettes ? En 2021, les femmes ont été légèrement plus nombreuses que les hommes (54% contre 46%) à solliciter une procédure de surendettement. Les personnes isolées (séparées, célibataires ou veuves) ont également été surreprésentées. Les familles monoparentales en particulier ont représenté une part deux fois plus élevée parmi les ménages surendettés (21%) qu’au sein des ménages dans leur ensemble, révèle la Banque de France.

D’autres caractéristiques ressortent souvent elles aussi. 87% des ménages surendettés sont locataires ou hébergés à titre gratuit, soit plus du double que pour les ménages français. 26% des personnes surendettées sont au chômage et 23% sont sans profession, invalides ou en congé maladie. Cela, alors que dans l’ensemble de la population française, ces proportions ne sont que de 4%. S’agissant des catégories socio-professionnelles, les employés (30%), ouvriers (22%) et « autres personnes sans activité professionnelle » (28%) sont surreprésentées par rapport à leur poids dans la population française.

6 personnes surendettées sur 10 vivent en dessous du seuil de pauvreté

Quid de leurs revenus ? Chez les ménages surendettés, les prestations familiales, allocations logement – prime d’activité comprise – et les minima sociaux comptent pour un quart des revenus (6% des revenus pour l’ensemble des ménages français). Par ailleurs, la moitié des ménages surendettés ne disposent d’aucune capacité de remboursement pour faire face à leurs dettes.

Autre constat : 60% des personnes surendettées disposent d’un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté. C’est quatre fois la part observée pour la population française. Le taux de pauvreté dépasse même 70% chez les mères de famille monoparentales et leurs enfants.

Laisser un commentaire

* Champs requis