France : pas de hausse du taux de pauvreté en 2020

Par Anton Kunin Modifié le 5 novembre 2021 à 7h43
Pauvrete Aides Mesures 2
9,3 millionsL'INSEE estime le nombre de personnes en situation de pauvreté monétaire à 9,3 millions en 2020.

Malgré la crise économique, le taux de pauvreté n’a pas augmenté en France en 2020, révèle l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

En France, 14,6% de la population est jugée en situation de pauvreté

Baisse drastique de l’activité économique, suppressions d’emplois… on aurait pu penser qu’avec le début de l’épidémie de Covid-19, la France basculerait dans la pauvreté de masse. Or, ce scénario catastrophe ne s’est pas réalisé. Comme le révèle l’INSEE, le taux de pauvreté serait resté stable en 2020, avec 14,6% de la population percevant moins de 60% du revenu médian. En 2020, 9,3 millions de personnes seraient donc en situation de pauvreté monétaire en France.

Le rapport entre la masse des niveaux de vie détenue par les 20% des personnes les plus aisées et celle détenue par les 20% les plus modestes est resté à 4,4, après une baisse de 0,1 en 2019.

Pour les 10% les plus modestes, les aides représentent la moitié de leur niveau de vie

Si la France a aussi bien résisté en termes de prévention de la pauvreté, c’est grâce à notre système redistributif. Et il ne s’agit pas uniquement des mesures exceptionnelles « Covid » puisque les prestations sociales usuelles et les prélèvements obligatoires contribuent déjà fortement à la réduction des inégalités. En 2020, les prélèvements auraient diminué de 29% le niveau de vie des 10% les plus aisés (tout comme en 2019). En revanche, les 20% des personnes juste au-dessus de la médiane des niveaux de vie ont vu leur niveau de vie moins amputé par les prélèvements.

Au total, les prélèvements contribueraient à hauteur de 38% à la baisse des inégalités, une proportion inchangée depuis 2019. Autre témoignage de l’impact positif des prestations sociales : les prestations usuelles (prestations familiales, aides au logement, minima sociaux et prime d’activité) représenteraient un peu plus de la moitié du niveau de vie des 10% les plus modestes, une proportion là aussi inchangée depuis 2019.

Aucun commentaire à «France : pas de hausse du taux de pauvreté en 2020»

Laisser un commentaire

* Champs requis