Tesla n’accepte plus la crypto comme monnaie d’achat pour ses véhicules

Par Olivier Sancerre Modifié le 21 novembre 2022 à 18h50
Tesla Bitcoin Elon Musk 2
10%Suite à l'annonce d'Elon Musk, le cours du bitcoin a plongé de plus de 10%.

Elon Musk lâche le bitcoin. Le fantasque patron de Tesla a lancé une bombe en annonçant sur Twitter que le constructeur automobile n'acceptait plus la cryptomonnaie pour acheter un de ses véhicules.

Peur panique chez les investisseurs de cryptomonnaies. Elon Musk, un des principaux acteurs du secteur, très suivi par une communauté qui boit la moindre de ses paroles, a annoncé sur Twitter que Tesla suspend les achats de voiture en bitcoin. Cette possibilité avait été mise en place à la fin du mois de mars, et elle n'aura donc pas duré longtemps. Le patron du constructeur automobile tout-électrique avait aussi lancé l'acquisition de bitcoins en début d'année pour un montant de 1,5 milliard de dollars ; son portefeuille de cryptomonnaie atteignait quasiment 2,5 milliards à la fin du premier trimestre.

Coup de froid sur le bitcoin

Pourquoi suspendre si rapidement cette « poussée » du bitcoin ? Pour une raison inhérente à l'actif numérique : « Nous sommes inquiets du recours de plus en plus important aux combustibles riches en carbone pour miner des bitcoins, surtout le charbon, qui a les pires émissions [de gaz à effet de serre] de tous les combustibles ». Il est de notoriété publique que la création de bitcoins (appelé « minage »), qui passe par des opérations informatiques complexes, nécessite énormément d'énergie. À tel point que des centrales à charbon sont remises en service, alors que c'est une des énergies les plus polluantes.

Une crypto trop polluante

Pour ce qui concerne le trésor de guerre de Tesla, Elon Musk suspend également les ventes et aucune transaction ne sera réalisée tant que les mines resteront alimentées par des énergies qui émettent trop de CO2. Le patron de Tesla et de SpaceX conserve sa confiance envers les cryptomonnaies, il estime que c'est une bonne idée « à plein de niveaux » et qu'elles conservent « un avenir prometteur », mais cela ne doit pas compromettre l'environnement.

Journaliste adepte des nouvelles technologies et de l'économie en général, Olivier est aussi un féru d'histoire et pour son plaisir, il parcourt les musées partout dans le monde.

Aucun commentaire à «Tesla n’accepte plus la crypto comme monnaie d’achat pour ses véhicules»

Laisser un commentaire

* Champs requis