Toussaint : des voleurs de fleurs sévissent dans un cimetière breton

Par Laure De Charette Publié le 3 novembre 2016 à 15h45
Jihad Cimetiere Chapitre 2 Verhaeghe
20Plus de 20 millions de pots de fleurs sont vendus chaque année à la Toussaint.

Chrysanthèmes, mais aussi roses, gerberas, anthurium, et lisianthus : ces fleurs sont plébiscitées pour fleurir les tombes. Et la fête de la Toussaint est l’occasion pour de nombreuses familles de se rendre au cimetière pour honorer leurs morts.

Avec l'étiquette

Mais des voleurs ont profité de l’occasion pour voler des pots de fleurs sur les tombes, pour ensuite les revendre à l’entrée du cimetière. C’est du moins ce qui s’est passé dans le petit village de Saint-Brieuc, situé dans les Côtes d’Armor, comme le rapporte Le Télégramme.

C’est une fleuriste, qui tenait boutique mardi matin à l’entrée du cimetière de Cesson, qui a alerté la police. Elle s’est étonnée de voir des gens qu’elle ne connaissait pas s’improviser fleuriste. Et surtout, elle a reconnu ses propres bouquets de fleurs ! « Il restait même l’étiquette sur certains bouquets », raconte une source proche de l’enquête dans les colonnes du quotidien.

Le business de la Toussaint

Les faux vendeurs sont partis avant l’arrivée des policiers, en laissant derrière eux une centaine de pots de chrysanthèmes.

En France, le marché des fleurs de cimetières représente 290 millions d'euros. Plus de 20 millions de pots sont vendus chaque année à la Toussaint.

Journaliste depuis 2005, Laure de Charette a d'abord travaillé cinq ans au service France du quotidien 20 Minutes à Paris, tout en écrivant pour Economie Matin, déjà. Elle est ensuite partie vivre à Singapour en 2010, où elle était notamment correspondante du Nouvel Economiste et où elle couvrait l'actualité politique, économique, sociale -et même touristique !- de l'Asie. Depuis mi-2014, elle vit et travaille à Bratislava, en Slovaquie, d'où elle couvre l'actualité autrichienne et slovaque pour Ouest France et La Libre Belgique. Elle est aussi l'auteur de plusieurs livres, dont "Chine-Les nouveaux milliardaires rouges" (février 2013, Ed. L'Archipel) et "Gotha City-Enquête sur le pouvoir discret des aristos" (2010, Ed. du Moment). Elle a, à nouveau, rejoint l'équipe d'Economie Matin en 2012.

Aucun commentaire à «Toussaint : des voleurs de fleurs sévissent dans un cimetière breton»

Laisser un commentaire

* Champs requis