Trop travailler coûte cher… aux travailleurs eux-mêmes

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 28 octobre 2014 à 14h00

Voilà une étude menée par Oxford Economics qui risque de remettre en question le débat sur les 35 heures et le temps de travail. L'institut, commissionné par la US Travel Association, a étudié le coût pour les travailleurs américains du surplus de travail. Et celui-ci est loin d'être négligeable. En fait, en travaillant plus voire trop, les employés américains perdent de l'argent. En plus d'être stressés.

Les employés américains ne prennent pas assez de congés payés

Aux Etats-Unis, les employés sont loin d'être logés à la même enseigne que les Français. Mais bien qu'il n'y ait pas d'obligation légale pour les congés payés, 75% des employés en bénéficient. Ou plutôt en bénéficieraient, sauf qu'ils ne le font pas.

En 2013, selon l'étude, les Américains ont pris 16 jours de vacances dans l'année, contre 20,3 en moyenne entre 1976 et 2000. Dans l'idée, ces quelques 4 jours de travail de plus devraient permettre de gagner plus, mais en fait c'est loin d'être le cas.

Plus de 50 milliards de dollars perdus par les travailleurs

Avec seulement 16 jours de congés payés pris en 2013 en moyenne, les Américains pourraient être des modèles pour les Français qui ont, d'après la loi, droit à 25 jours de congés payés par an. Et qu'ils ne se privent pas de prendre.

Sauf que ne prendre que 16 jours de congés payés, selon l'étude, leur aura coûté 52,4 milliards de dollars en temps de vacances inutilisé. Cela fait tout de même 504 dollars par an et par employé de perdus.

Et ce ne sont pas les seuls à y perdre.

Des centaines de milliards de dollars perdus pour l'économie

Au niveau économique global, le chiffre est incroyable : selon Oxford Economics, si les Américains recommençaient à prendre 20 jours de congés payés par an, cela rapporterait 284 milliards de dollars à l'économie des Etats-Unis.

118 milliards de dollars seraient ainsi dépensés en voyages et trajets, tandis que 166 milliards de dollars seraient dépensés dans les loisirs tels que des restaurants et des magasins. Et bien entendu les employés ne perdraient plus les 504 dollars par an de congés payés non pris.

Naturellement, il faut également ajouter le coût sanitaire et social lié au stress du surplus de travail...

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis