Inversion de la courbe du chômage en 2015 : + 100 000 selon l’UNEDIC

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 30 septembre 2014 à 5h42

L'inversion de la courbe du chômage ? François Hollande et les « Sans-dents » devront regarder les graphiques à l'envers pour la voir. Car les prévisions de l'UNEDIC, organisme qui gère l'assurance chômage, ne sont pas bonnes. Du tout. Entre 100 000 et 140 000 chômeurs de plus en 2015. Qui dit mieux ?

Plus de 40 000 chômeurs de plus avant la fin de l'année

Le gouvernement espérait que le temps était venu où il aurait pu dire « le chômage baisse ! ». Un espoir permis surtout grâce à la baisse de 0,3% du chômage survenue en août 2014... contre toute attente. Malheureusement, ce n'est pas une baisse durable.

La situation loin de s'améliorer, va encore se dégrader. L'Unédic prévoit que 44 000 chômeurs de catégorie A de plus (ce qui ne travaillent pas du tout) pointeront à l'assurance chômage d'ici la fin de l'année 2014.

Au total, en 2014, les prévisions de l'organisme tablent sur 150 000 chômeurs de plus en catégorie A sur l'ensemble de l'année 2014.

En 2015 ? c'est pareil... et c'est pas bon

Et si les Français espéraient une embellie en 2015 ils devraient rapidement déchanter et se rendre à l'évidence : 2015 ne sera pas une année remarquable niveau baisse du chômage... mais niveau hausse.

Les prévisions révisées de l'Unédic, qui prennent en compte la révision de la croissance du PIB de la France qui est loin d'être celle espérée par le gouvernement (0,5% en 2014 contre 1% prévu), ne sont guère rassurantes : en 2015 la France devrait avoir 95 000 chômeurs de catégorie A de plus.

Début 2016 la France devrait avoir 3,6 millions de chômeurs de catégorie A... un nouveau record pour le palmarès de la Gauche.

Il va falloir faire des économies chez l'Unedic

Plus de chômeurs, c'est plus d'indemnisations et donc plus de déficit pour l'Unedic. Il va falloir faire des économies puisque pas moins de 167 000 chômeurs de plus seront indemnisés entre 2014 et 2015... soit 2,5 millions de personnes.

Déjà en déficit en 2014 de 3,8 milliards d'euros, l'Unédic devrait également être en déficit en 2015 mais seulement de 3,5 milliards d'euros... grâce aux nouvelles règles d'indemnisation et surtout grâce au lancement des droits rechargeables.

Au total, l'organisme cumulera une dette de 21,4 milliards d'euros en 2014 et de 24,9 milliards d'euros fin 2015.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.   Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Aucun commentaire à «Inversion de la courbe du chômage en 2015 : + 100 000 selon l’UNEDIC»

Laisser un commentaire

* Champs requis