Vacances d’été : les clubs ont la cote chez les Français

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Modifié le 18 août 2016 à 10h05
Vacances Ete Francais Clubs Preference
1,6 million1,6 million de Français devraient partir en vacances en club cette année.

Les vacances arrivent à grand pas et les tour-opérateurs engrangent les réservations pour cet été avec une nouvelle tendance. Le club de vacances est à la mode.

Un Français sur deux qui réserve ses vacances par le biais d’un tour opérateur partira en club cet été, soit 1,6 million de clients sur l’année 2016. Le club a réussi à se débarrasser de l’image ringarde véhiculée pendant des années par le film culte Les bronzés. Terminé les tentes version Club Med des débuts de Gilbert Trigano. Terminé aussi les "hôtels merdiques", selon l’expression de Jean-Pierre Nadir, le PDG d’Easyvoyage, qui vient de lancer un comparateur sur Internet totalement inédit. Il s'agit d’un comparateur de clubs de voyages, avec pas moins de 140 paramètres à la clef pour trouver celui qui vous convient.

Il y a plusieuts types de clubs. Le plus vendu est celui que l’on consomme en famille. La formule "buffet midi et soir" s’est imposée quasiment partout. Pour que les parents se reposent vraiment, le mini-club pour enfants et pour ados est aussi désormais toujours intégré dans la formule. Pour se différencier, on propose des trucs incroyables aux enfants. Par exemple, ils peuvent prendre des cours de cirque ou des cours de langue ludiques.

Il y a aussi des clubs pour adultes. Ils affichent clairement la couleur "adultes only", garantis sans gosses. Dans ces clubs fréquentés surtout par de jeunes adultes, c’est Ibiza 24 heures sur 24, avec la sono à fond quasiment jour et nuit, le sauna et les bains à bulles. Il existe une troisième catégorie de clubs, ouverts sur le monde. C'est le cas notamment des Kappa Club : là-bas, l’animation est beaucoup plus discrète, feutrée. Le soir, on va dîner au restaurant avec les animateurs, dans un village à côté du club, c’est compris dans la formule, tout comme les excursions toujours destinées à se mêler à la population locale.

Tous les vendredis, retrouvez la chronique de Jean-Baptiste Giraud, rédacteur en chef d'Economiematin.fr, dans RTL Petit Matin.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis