Venise révélée, une exposition survendue

16 EUROS
Le prix pour Venise Révélée en plein tarif est de 16 euros.

Nouvelle exposition et nouveau lieu, l’exposition Venise révélée ouvre au public aujourd’hui (21 septembre 2022) et jusqu’au 19 février 2023 à Paris.

La nouvelle exposition de la RMN (Réunion des musées nationaux) investit un lieu jamais encore utilisé, à l’intérieur de l’Opéra Bastille : une salle de concert (en forme de boite, sans gradins) construite dès l’origine mais jamais ouverte (entrée au 110 rue de Lyon). L’espace est rebaptisé à l’occasion « Grand Palais immersif » et il propose avec une exposition sur Venise. Qu’en penser ?

Tout d’abord l’exposition n’est pas immersive mais interactive, ce qui n’est pas la même chose. L’expérience n’a rien à voir avec L’Atelier des lumières qui projette des images sur les murs, le plafond et le sol, créant un effet assez bluffant, non, on ne trouve ici que trois grands panneaux au centre de la salle et c’est tout. L’exposition se déroule en fait autour de celle-ci sur deux niveaux via des écrans interactifs, ce qui pose immédiatement le problème d’y accéder lorsqu’il y a du monde (au passage, on n’a vu aucun distributeur de gel hydroalcoolique…). Ça revient à lire du texte agrémenté d’images (un conseil : préférez un bon livre sur Venise). Il n’y a que des écrans, aucune oeuvre d’art, comme on s’y attend avec d’une exposition classique. Par contre une salle est dédiée au jeu vidéo Assassin’s Creed

Le dossier de presse précise que les images de l’exposition ne sont pas des prises de vues, des photographies, mais qu’elles « sont extraites de recompositions en 3D de Venise », on comprend pourquoi ça sonne faux. On termine le circuit par la grande salle avec ses trois écrans géants, agrémentée d’une musique électronique planante (de la musique vénitienne, c’est trop demander ?). Bof. On a surtout l’impression que la RMN cherche à faire du chiffre (20 euros l’entrée) en capitalisant sur l’image de Venise et sur celle de l’Atelier des lumières avec la dénomination « Grand Palais immersif ». On pourra s’en passer.

Mais Venise révélée aura au moins une vertu, celle de nous convaincre de revenir au projet d’origine : vite, ouvrons cette salle de concert !


A découvrir