Playstation 4 : 2,1 millions de consoles vendues en un week-end

Photo Jean Baptiste Giraud
Par Jean-Baptiste Giraud Publié le 3 décembre 2013 à 18h14

Les anglais se préparent manifestement un hiver de cooconing devant leurs écrans : Pas moins de 250 000 Playstation 4 y ont été vendues en un week-end, ce qui égale voire dépasse proportionnellement le million de PS4 vendues aux Etats-Unis le jour de sa sortie le 15 novembre.

A côté, les autres pays d'Europe font pâle figure, puisqu'il ne s'est vendu "que 450 000 Playstation 4 sur le continent. Il faut dire qu'en France, près d'un tiers des pré-commandes n'ont pas été honorées à ce jour, et la plupart des enseignes sont en ruputure de stock bien avant Noël. Les vendeurs promettent des livraisons en.. janvier, parfois même en février. Autant dire que Sony, malgré lui, crée un boulevard à la XBox One, même si la console est 100 euros plus chère. Les Xbox One, lancées mi-novembre en Europe, ne semblent pas pour l'instant souffrir de ruptures de stock, et Microsoft reste discret sur les chiffres de vente. La seule donnée connue à ce jour est le nombre de vente réalisées le jour du lancement dans 13 pays dont la France, à savoir, 1 million de consoles vendues.

XBox 360 domine en Angleterre et aux Etats-Unis, Playstation 3 en France

Mais il faut dire que Sony avait mis le paquet sur les Etats-Unis et l'Angleterre, deux pays où la Xbox 360 domine largement les PS3. Tous les constructeurs font en effet le pari de la fidélité, même si l'on estime à 20 % en moyenne le "churn" ou taux d'attrition en français, à savoir le pourcentage de consommateurs qui changent de marque. En surdimensionnant ses efforts marketing sur ces deux pays, Sony entend combler son retard et rééquilibrer le combat. On compte 40 millions d'Xbox 360 aux Etats-Unis contre seulement 25 millions de PS3, et 8,4 millions de XBox 360 contre 5 millions de PS3 en Grande-Bretagne.

Sony va-t-il renouer avec les bénéfices au 4e trimestre 2013 ?

Sony a prévu dans son plan de marche de vendre 5 millions de consoles PS4 d'ici la fin du mois de mars, qui correspond à la fin de son exercice fiscal. L'enjeu est stratégique pour le constructeur japonais, dont la plupart des divisions sont en difficulté. Au dernier trimestre, Columbia Pictures (cinéma), contrôlé par Sony, perdait 132 millions d'euros, les téléviseurs perdaient 90 millions d'euros, la division caméras et appareils photo, 17 millions, 6,7 millions de pertes pour les ordinateurs Xperia, et même la division jeux vidéos était dans le rouge de 6 millions. A ce jour, seuls la musique, les composants et les services financiers sont dans le vert.

Photo Jean Baptiste Giraud

Jean-Baptiste Giraud est le fondateur et directeur de la rédaction d'Economie Matin. Il est également intervieweur économique sur RTL dans RTL Grand Soir (en semaine, 22h17) depuis 2016.Jean-Baptiste Giraud a commencé sa carrière comme journaliste reporter à Radio France, puis a passé neuf ans à BFM comme reporter, matinalier, chroniqueur et intervieweur. En parallèle, il était également journaliste pour TF1, où il réalisait des reportages et des programmes courts diffusés en prime-time. En 2004, il fonde Economie Matin, qui devient le premier hebdomadaire économique français. Celui-ci atteint une diffusion de 600.000 exemplaires (OJD) en juin 2006. Un fonds economique espagnol prendra le contrôle de l'hebdomadaire en 2007.Après avoir créé dans la foulée plusieurs entreprises (Versailles Events, Versailles+, Les Editions Digitales), Jean-Baptiste Giraud a participé en 2010/2011 au lancement du pure player Atlantico, dont il est resté rédacteur en chef pendant un an.En 2012, soliicité par un investisseur pour créer un pure-player économique,  il décide de relancer EconomieMatin sur Internet  avec les investisseurs historiques du premier tour de Economie Matin, version papier. Il a également été éditorialiste économique sur Sud Radio de 2016 à 2018. Jean-Baptiste Giraud est également l'auteur de nombreux ouvrages, dont notamment "Combien ça coute, combien ça rapporte" (Eyrolles), "Les grands esprits ont toujours tort", "Pourquoi les rayures ont-elles des zèbres", "Pourquoi les bois ont-ils des cerfs", "Histoires bêtes" (Editions du Moment) ainsi que "le Guide des bécébranchés" (L'Archipel).

Laisser un commentaire

* Champs requis