Vin : avec sa production, la France retrouve sa place de leader

Cropped Favicon 1.png
Par Jean-Baptiste Le Roux Modifié le 24 octobre 2014 à 5h49

Le vin français se porte bien. Malgré les embargos, les mesures économiques et la météo, le fruit des vignobles de l’Hexagone semble toujours autant apprécié. Pour preuve, la France renoue avec sa place de premier producteur mondial.

La production mondiale de vin chute, celle de la France augmente !

La France premier producteur de vin au monde

D’après les chiffres publiés jeudi 23 octobre par l’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV), la France est redevenue en 2014 le premier producteur mondial de vin, au monde. Avec une production en volume en hausse de 10 %, et 46 millions d’hectolitres dans ses cuves, la France est bel et bien le pays du vin.

Le vin, une exception culturelle et économique de la France

Dès lors, il semble pouvoir possible de parler à nouveau d’exception française. Exception culturelle certes, cela n’est plus à démontrer. Même si les Etats-Unis produisent du très bon vin (issu à partir de cépages français), l’Hexagone est le pays du savoir-faire viticole. Mais exception économique également puisque la production mondiale de vin chuterait de 6 % en 2014, d’après les chiffres de l’OIV, du fait de mauvaises conditions climatiques.

Les Français plus gros buveurs de vin au monde

Enfin, car ce vin il faut le boire, la France établit un autre record. Le pays s’illustre une nouvelle fois puisque le vin y est la boisson alcoolisée la plus consommée. On y consomme chaque année, par personne, 44,2 litres de vin, soit 59 bouteilles, par personne, par année, d'après les chiffres d'une infographie Bonial publiée mercredi 22 ocotbre. Ajoutons à cela que le pays est le premier exportateur de vin au monde. La boucle est bouclée. A la vôtre !

Source : bonial.fr

Cropped Favicon 1.png

Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame où il anime des matinales et l'émission Parole d'Evêque. Il a travaillé pour Jalons, Causeur et Valeurs Actuelles avec Basile de Koch avant de rejoindre Economie Matin, à sa création, en mai 2012. Il est diplômé de l'Institut européen de journalisme et membre de l'Association des Journalistes de Défense. 

Laisser un commentaire

* Champs requis