Vins : suivez les tendances du moment !

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Rédaction Modifié le 24 septembre 2021 à 11h45
Consommation Vin France 1
27 millions d'hectolitresEn 2017, les Français ont consommé 27 millions d'hectolitres de vin.

Si le vin fait la réputation de notre pays et que les grandes maisons perpétuent leur savoir-faire, la vinification continue d’évoluer. Les vins bio, biodynamiques et sans sulfites connaissent aujourd’hui un essor.

Le vin, un produit noble... mais qui suscite des inquiétudes chez certains

À l’heure où les préoccupations liées à l’alimentation et la santé sont sortis sur le devant de la scène, certains consommateurs peinent à accepter le fait qu’un vin contienne des sulfites. Les sulfites ont certes été utilisées par l’homme depuis la nuit des temps : les Romains de l’Antiquité utilisaient déjà l’enfumage au soufre pour désinfecter les bouteilles et amphores à vin ainsi que les caves où ils les entreposaient.

En soi, les sulfites ne sont ni cancérogènes, ni mutagènes (entraînant des modifications de l’ADN), ni néfastes pour la fécondité. En revanche, des études ont montré que les sulfites ont bien une incidence sur le système nerveux, le tissu osseux et les reins. L’administration de fortes doses de sulfites provoque d’ailleurs des maux de ventre et des vomissements, voire une carence en thiamine.

Optez pour un vin sans sulfites, bio ou biodynamique !

Malgré leurs propriétés utiles à la vinification (les sulfites freinent la prolifération des micro-organismes, des moisissures et des levures), il est possible de s’en passer. Très peu de viticulteurs se sont aujourd’hui engagés dans cette démarche, mais ces vins existent. Alors, pour consommer un www.bi1cave.fr plus sain, vous pouvez opter pour un « vin sans sulfites ». Précisons tout de suite qu’aucun vin ne contient zéro sulfite dans l’absolu : les sulfites naissent naturellement dans le vin issu de la fermentation du raisin. Lorsqu’on parle d’un « un vin sans sulfites », on parle en réalité d’un vin sans sulfites ajoutés. En effet, à aucune étape de sa fabrication (vendange, fermentation alcoolique, mise en bouteilles, désinfection des cuves) le vigneron n’ajoute de sulfites de synthèse.

Il y ensuite les vins bio. La réglementation de la vinification biologique est assez récente, elle date de 2012. Son cahier des charges européen définit les règles à respecter et garantit qu’aucun produit chimique n’est utilisé pour traiter les vignes. Engrais et produits phytosanitaires de synthèse sont proscrits, les intrants, limités au maximum lors des vinifications et seuls les produits naturels d’origine végétale, minérale ou animale sont utilisés pour fertiliser les sols. Vous pouvez trouver des vins bio sur www.bi1cave.fr notamment.

Enfin, il y a les vins biodynamiques. Cette méthode consiste à intensifier la vie du sol afin qu’il y ait un meilleur échange entre la terre et la plante. Les vignerons adeptes de cette approche utilisent des préparations à base de plantes qu’ils infusent dans la vigne afin de stimuler sa croissance et la débarrasser de maladies, dans la mesure du possible.

Aucun commentaire à «Vins : suivez les tendances du moment !»

Laisser un commentaire

* Champs requis