Votre enfant est-il en danger à cause du Zoom Challenge?

Cropped Favicon Economi Matin.jpg
Par Partenaire Publié le 31 juillet 2018 à 14h27
Tide Pods

Avez-vous entendu parler du Zoom Challenge ? C’est le dernier des défis qui circulent sur les réseaux sociaux. Dans ce « jeu » dangereux, les enfants, assis par terre, se filment, imitant le fait d’être installé au volant d’un véhicule tout en écoutant un morceau de rap. Lorsque le rappeur dit « zoom », l’enfant filmé est violemment tiré hors du cadre par les jambes. Le but ? Donner l’impression que la voiture démarre sur les chapeaux de roues…

Ce qui rend le Zoom Challenge si effrayant aux yeux des parents, c'est qu'il est devenu viral. Au fur et à mesure que les enfants le font et publient leurs vidéos sur les médias sociaux, le défi se répand. Si votre enfant passe du temps en ligne, il en a probablement déjà entendu parler. Mais bien que le Zoom Challenge soit populaire en ce moment, ce n'est pas le seul jeu ou défi qui menace la sécurité de nos enfants en ligne. Rien que depuis le début de l’année, ces défis se sont multipliés.

D’abord avec le « Tide Pod Challenge ». Les enfants devaient manger une dose de lessive en plastique en se filmant puis publier la vidéo sur les réseaux sociaux. Composés de poisons, ces détergents ont conduit pas moins de 250 adolescents aux urgences en moins de six mois.

Le Blue Whale Challenge au printemps 2017 s’est inspiré d’une légende russe qui voudrait que les baleines bleues (Blue Whale) soient capables de se suicider. Le défi se déroule sur 50 jours durant chacun desquels l’adolescent doit relever un challenge. Les premières étapes sont bon enfant : « dessiner une baleine », « parler avec une baleine », etc. Rapidement, le défi prend un virage sinistre : il faut désormais se réveiller au milieu de la nuit pour écouter une musique triste, visionner des vidéos de suicides, se mettre debout sur un appui de fenêtre, couper le contact avec son entourage, se trancher les lèvres, se graver une baleine sur la peau avec un objet tranchant, et jusqu’à l’ultime étape : se donner la mort en se jetant d’un pont/toit ou sous un train. Il ciblait les 10 – 16 ans.

Le « jeu du foulard » est un autre de ces défis qui a fait la une des journaux à maintes reprises. Il consiste à se serrer la gorge avec un foulard, une ceinture, etc. jusqu’à la perte de conscience. Malgré le travail des associations et des institutions gouvernementales depuis 2007, le jeu du foulard a malheureusement encore la côte chez les 7-18 ans, avec un pic autour 12 ans. Depuis 2007, on compte encore une dizaine de morts chaque année à cause de ce défi.

Le Ice and Salt Challenge est un jeu où les enfants placent du sel et de la glace sur leur peau, ce qui mène à des engelures. Le défi consiste à supporter la douleur le plus longtemps possible et à partager les images sur les médias sociaux. Les enfants qui ont pris part au défi ont eu de graves brûlures, marques et cicatrices.

Aussi effrayants que soient ces défis pour les parents, il existe des moyens de protéger vos enfants en ligne.

Voici les conseils d’un expert pour protéger les enfants contre les défis dangereux en ligne.

1. Demandez à vos enfants s'ils ont entendu parler du Zoom Challenge (ou d’un autre défi du même genre) et ce qu'ils en pensent. Si vous n'aimez pas leur réponse, expliquez-leur tous les dommages possibles pour la santé que ce jeu peut causer. Si votre enfant vous avoue avoir déjà essayé un défi, le mieux est de contacter immédiatement un professionnel de santé.

2. Certains challenges, comme le Blue Whale, recrutent directement les enfants sur les réseaux sociaux. En général, ces « recruteurs » ont une baleine bleue comme photo de profil ou sur leur mur de discussion. Vous pouvez repérer ces signaux grâce à une appli de contrôle parental, et être averti dès que certains mots apparaissent sur les comptes de vos enfants.

3. Bloquer le canal que les recruteurs utilisent pour communiquer avec votre enfant en ligne. Utilisez les applis de contrôles parentaux comme mSpy qui vous permet de bloquer à distance certaines personnes sur le téléphone et les messageries instantanées.

4. Gardez un œil ouvert sur les contusions ou les marques sur le cou et les vaisseaux sanguins éclatés sur le visage et les paupières. Si vous les voyez sur votre enfant, emmenez-le immédiatement chez le médecin.

5. Une chose est claire : les parents ne sont pas seuls face aux dangers en ligne qui menacent leurs enfants. Mais la meilleure façon de les prévenir est de vous sensibiliser personnellement aux risques afin que vous puissiez enseigner à vos enfants comment être en sécurité en ligne.

Laisser un commentaire

* Champs requis