Warren Buffett ne connaît pas la crise avec un bénéfice net proche de celui d’Apple

Paolo Garoscio
Par Paolo Garoscio Publié le 4 août 2014 à 6h06

« L'Oracle d'Omaha », comme on l'appelle, a encore une fois fait des miracles : Berkshire Hathaway, la holding de Warren Buffett, a enregistré un bénéfice record jamais vu dans son histoire, détrônant de loin son ancien record d'avant la crise économique de 2008. De quoi faire garder à Warren Buffet son statut de génie de la finance mondiale.

Un bénéfice net de plus de 6 milliards de dollars pour Warren Buffett

L'ancien record de Berkshire Hathaway, obtenu il y a quasiment dix ans de ça, était de 5,1 milliards de dollars de bénéfice net sur un an. De quoi faire pâlir les plus grosses multinationales du monde. Mais cette année l'Oracle d'Omaha a fait encore plus fort.

Berkshire Hathaway a en effet clos son année avec un bénéfice net en hausse de 41% s'établissant à 6,4 milliards de dollars. Gigantesque, pour quasiment un seul homme. Surtout lorsqu'on le compare avec des géants tels que Google ou Apple.

La firme de Mountain View, omniprésente, avait enregistré un bénéfice net de 12,9 milliards de dollars en 2013 tandis qu'Apple n'avait touché que 7,7 milliards de dollars. Certes, la prise de risque des deux géants de la high-tech est bien supérieure à celle de Warren Buffet et les dépenses en Recherche et Développement sont grandes... mais la comparaison est impressionnante.

La reprise économique aux Etats-Unis a fait le gros du boulot

Le résultat de Berkshire Hathaway est surtout lié à la reprise économique aux Etats-Unis : lors du deuxième trimestre 2014 le pays a connu une croissance de 4% sur base annuelle. Un rebond historique après deux trimestres qui ont souffert du grand froid.

Cette reprise, qui a impacté surtout le secteur des biens de consommation, a permis à Warren Buffett des gains énormes puisqu'il détient des parts dans Procter&Gamble, Coca-Cola ou encore Wall Mart, la première chaîne de distribution au monde.

A noter que la cession du Washington Post à Jeff Bezos, PDG du géant Amazon, a joué pour beaucoup : entre argent cash, actions diverses et également une chaîne de télévision de Miami, cette vente a rapporté à Berkshire Hathaway quelques 2,06 milliards de dollars.

Quasiment tous les investissements de Warren Buffet sont rentables

A part le secteur des assurances, il semblerait que tous les gros investissements de l'Oracle d'Omaha soient rentables. ExxonMobil, General Motors ou encore Bnsf, gestionnaire des chemins de fer aux Etats-Unis, ont tous enregistré des gains.

Même le secteur bancaire, pourtant globalement en crise, a rapporté de l'argent : Goldman Sachs, US Bancorp et Wells Fargo n'ont pas déçu.

Paolo Garoscio

Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013. Suivez-le sur Twitter : @PaoloGaroscio

Laisser un commentaire

* Champs requis